S'informer : La biodiversité des jardins

Animaux, plantes et habitats font la richesse de votre jardin et participent à son équilibre et à son esthétisme. Cette rubrique vous permet de mieux connaître cette biodiversité et vous donnera des conseils pour l’accueillir dans votre jardin !

L’ortie

Qui s'y frotte s'y pique ! Elle fait tant d’'autres choses !

L’ortie n’a pas très bonne réputation : elle pique et est considérée comme une « mauvaise herbe ». Mais on a tendance à oublier qu’elle a des rôles fondamentaux dans la nature. Apprenez à la protéger ce qui servira à tout le jardin et aussi au jardinier !

Qui s’’y frotte s’’y pique ? Elle fait tant d’’autres choses !

© H. Ausloos / Biosphoto

Pourquoi s’intéresser à l’ortie ?

L’ortie porte vraiment mal son nom de « mauvaise herbe » ! On peut observer sur elle des punaises, pucerons, coccinelles, charançons, psylles, … C’est un véritable défilé qui ne se termine jamais ! Une quantité impressionnante d’insectes en dépend ainsi fortement en se nourrissant de ses feuilles. C’est le cas des chenilles des papillons les plus colorés du jardin tel que le Vulcain, la Petite Tortue, le Paon du jour, le Robert-le-diable, etc. Les pucerons qui lui sont spécifiques permettent aux coccinelles et aux prédateurs utiles de s’installer durablement au jardin et de parer à toute invasion des « nuisibles » dans le potager ! Des oiseaux comme les bouvreuils sont quant à eux friands de ses graines.

Astuce !

L’ortie dioïque (Urtica dioica) possède des plants mâles et des plants femelles. Pour les reconnaitre, les premiers ont leurs grappes de fleurs dressées alors que chez les seconds elles sont tombantes !

L’ortie est par ailleurs un outil formidable pour tout jardinier qui souhaite protéger naturellement ses plantations. Le fameux « purin d’ortie » est à la fois engrais et fortifiant naturel. Et ajouté au compost, il accélère la décomposition des déchets !

Enfin, il y a milles et une façon de cuisiner l’ortie : la traditionnelle soupe d’ortie est la plus connue, mais la plante se prépare aussi en omelette, en gratin, en quiche ou en soufflet. On peut aussi l’accommoder à des gâteaux, des flans, des crêpes, des gaufres. On en fait même des confitures ou des sirops. Si elle est aussi utile c’est qu’elle possède d’extraordinaires qualités nutritionnelles. Très riche en silice, l’ortie est de manière générale un cocktail explosif de vitamines, protéines, sels minéraux, à consommer sans modération ! L’ortie ne mérite-elle pas de sortir des fossés ?

Partagez sur les réseaux sociaux :

Donnez votre avis