S'informer : La biodiversité des jardins

Animaux, plantes et habitats font la richesse de votre jardin et participent à son équilibre et à son esthétisme. Cette rubrique vous permet de mieux connaître cette biodiversité et vous donnera des conseils pour l’accueillir dans votre jardin !

Le Bouvreuil

Un passereau aussi populaire que discret

On le retrouve souvent sur nos cartes de vœux, sa jolie teinte orangée contrastant avec la neige du paysage en arrière plan mais au quotidien, le bouvreuil pivoine préfère la quiétude de la végétation où il se cache.

Découvrons ensemble cet oiseau calme et timide.

© Wikipedia

Qui est il ?

Le bouvreuil ou bouvreuil pivoine est un petit passereau du genre Pyrrhula appartenant à la famille des Fringillidae (la même famille que le Pinson). Il mesure 14,5 à 17 cm de longueur pour une envergure de 28 cm et un poids de 21 à 27 g.

Le mâle adulte est reconnaissable à ses joues, son poitrail et son ventre rouge orangé. La femme arbore des couleurs plus discrètes allant du gris-orangé au beige. Ils ont en commun les ailes et le bec court et épais (typique des oiseaux granivores) de couleur noire et le croupion blanc.

Le plumage du jeune est beige, ce qui le fait ressembler à la femelle en grandissant, à la différence de la calotte brune qu’il acquiert en plus.

Bouvreuil femelle adulte © Wikipédia

Contrairement au rouge-gorge, territorial et solitaire, le bouvreuil est bienveillant envers ses congénères et peut sans souci partager une mangeoire. Durant la saison froide, le bouvreuil se rassemble en groupe – jusqu’à 8 individus afin d’optimiser la recherche de nourriture.

Il vit également en couple toute l’année et c’est la femelle qui choisit le mâle, la parade nuptiale est d’ailleurs réalisée par le mâle comme par la femelle !

C’est Madame Bouvreuil qui construira le nid d’après les propositions de Monsieur sur l’emplacement idéal : sur une branche dans un arbre notamment un conifère ou dans des buissons épais.

Le nid, composé d’herbe sèche, de mousse et lichen et de feuilles posés sur des brindilles sèches, accueillera entre 4 et 6 œufs durant l’été après une incubation de 14 jours. La femelle bouvreuil peut couver 2 voire 3 fois par saison (entre avril et aout).

S’il visite régulièrement nos jardins, le bouvreuil ne s’intéresse pas aux nichoirs.

Dans une mangeoire, étant en grande majorité granivore, le bouvreuil apprécie les graines de tournesol et les arachides ; dans la nature, il se consacre aux graines des baies sauvages ou des plantes comme le pissenlit ou l’ortie. Dans ce cas, la plante ne pouvant pas supporter son poids, il restera en vol stationnaire le temps de décortiquer la graine avec son bac.

Ce petit passereau consomme également toute l’année des bourgeons, sa seconde source de nourriture, des arbustes comme des arbres, particulièrement ceux des arbres fruitiers, aulnes, érables et frênes. Les jeunes sont nourris de petits insectes apportés par le mâle.

Le bouvreuil, plutôt sédentaire, est présent sur toute la France et dans tous les types d’espaces, avec une préférence toutefois pour les forêts de conifères. Les oiseaux situés en montagne migreront vers les vallées si les conditions climatiques comme alimentaires deviennent difficiles.

Très discret et souvent à l’abri dans la végétation, le bouvreuil se repère plus facilement par son chant très dépouillé, un bref sifflement, doux et mélancolique, sur une seule note.

Comment le préserver ?

En France, l’espèce est considérée comme vulnérable après une chute d’effectif avisant les 60% ces 20 dernières années. La cause principale : l’usage excessif des pesticides qui entraine notamment la disparition des plantes dont il se nourrit !

Alors pas de mystère, pour le préserver, il est nécessaire de bannir les phytos et de laisser en accès libre, les haies de nos jardins !

 

Partagez sur les réseaux sociaux :

Donnez votre avis