S'informer : La biodiversité des jardins

Animaux, plantes et habitats font la richesse de votre jardin et participent à son équilibre et à son esthétisme. Cette rubrique vous permet de mieux connaître cette biodiversité et vous donnera des conseils pour l’accueillir dans votre jardin !

Le Chardonneret élégant

Petit passereau de la famille des fringillidés, le chardonneret élégant (Carduelis carduelis) tient son nom du mot latin cardus (= chardon), nourriture favorite de cet oiseau.

Les populations de chardonnerets élégants sont classées en danger d’après la Liste rouge de L’UICN France et bénéficient d’une protection totale. Leur nombre a fortement baissé durant le XXe siècle et continue encore de chuter, aujourd’hui.

Le chardonneret élégant est facilement reconnaissable à son masque facial rouge, noir et blanc ainsi qu’à ses ailes rayées d’une bande jaune vif. Le dos et le flanc sont bruns et les plumes de la queue sont courtes, noires et tachées de blanc. Chez cette espèce, le dimorphisme sexuel est peu marqué, mais les juvéniles ont un plumage plus terne et ne possèdent pas de masque facial.

© André Simon / Biosphoto – Chardonneret élégant (Carduelis carduelis) sur une souche en hiver

Habitat :

Le chardonneret élégant est présent dans toute la France et peut vivre dans des habitats très variés : boisements ouverts, bocages, lisières et clairières… Mais aussi à proximité de l’Homme dans les vergers, parcs, jardins, avenues boisées… Le chardonneret se retrouve également dans l’ensemble de l’Europe et dans les pays de l’Afrique du Nord et de l’Asie (sauf sud-est) et certaines de ces populations sont migratrices (pour les individus nordiques). En France, on peut l’observer toute l’année et en hiver les populations françaises sont renforcées par des individus migrateurs du Nord-est de l’Europe.

Alimentation  :

Le Chardonneret est exclusivement granivore et recherche en priorité les petites graines des Astéracées (chardon, centaurés, bardanes, seneçon… ) qu’il extrait avec son bec effilé sans se piquer. Mais il se nourrit également des graines de bouleaux, aulnes, tournesols… et consommerait plus d’une centaine d’espèces végétales différentes.

© Fabrice Cahez / Biosphoto – Chardonnerets élégants se nourrissant de graines de Chardon

Reproduction :

La période de reproduction commence en mars avec l’émission du premier chant et la formation des couples. Le couple choisit ensemble l’emplacement du nid toujours à faible hauteur et bien caché dans le feuillage. Le nid est construit seulement par la femelle, l’extérieur est recouvert de brindilles, de soie d’araignée et de fines herbes tandis que l’intérieur est recouvert de matériaux doux : plumes, lichens… Une fois le nid fini, la femelle pond de quatre à six œufs blanchâtres avec des taches brunes, qu’elle couve pendant 12 à 14 jours. Deux semaines après l’éclosion, les petits quittent le nid, mais les parents continuent de les nourrir quelque temps.

© Walter Murray / Photoshot / Biosphoto – Nid de Chardonneret élégant

Dans le Jardin :

Pour le favoriser dans le jardin c’est simple :

  • Planter des espèces qui produisent les graines qu’il consomme (bardane, chardon …)
  • En hiver, installer une mangeoire à graines (tournesol, millet, chènevis…)
  • Lui offrir haies touffues et arbres pour qu’il puisse y nicher

De manière générale, composez un jardin pour y favoriser la biodiversité, le chardonneret sera ravi comme de nombreuses autres espèces !

Source :
Partagez sur les réseaux sociaux :

Donnez votre avis