S'informer : La biodiversité des jardins

Animaux, plantes et habitats font la richesse de votre jardin et participent à son équilibre et à son esthétisme. Cette rubrique vous permet de mieux connaître cette biodiversité et vous donnera des conseils pour l’accueillir dans votre jardin !

Le Sorbier des oiseleurs

Le Sorbier des oiseleurs ou Sorbier des oiseaux (Sorbus aucuparia) est un petit arbre appartenant à la famille des Rosacés. Parfois appelé « sorbier sauvage », cet arbre peut vivre plus de 100 ans.

Reconnaissable à son port conique et à son écorce lisse et grisâtre et dépassant rarement les 7 m de haut, le sorbier possède de longues feuilles pennées composées de 5 ou 7 paires de folioles finement dentées. Arbre mellifère, les fleurs du sorbier sont blanches, composées de 5 pétales et regroupées en corymbes. Mais le sorbier des oiseleurs est très reconnu par ses fruits, les sorbes, des baies rouges (ou jaunes pour certaines variétés ornementales) regroupées en grappes apparaissant en automne.

© Jean-Jacques Alcalay / Biosphoto – Sorbier des oiseleurs en fruit

Son aire de répartition naturelle regroupe toute l’Europe et l’Asie tempérée. En France, il est assez commun et pousse dans les bois, les forêts et les haies, dans les landes et les lieux rocheux, souvent en altitude (jusqu’à 2000 m). Le sorbier préfère des climats tempérés et humides et se trouve plus rarement en zone méditerranéenne.

 Utilisation du Sorbier :

Très utilisé pour des plantations décoratives (arbres d’alignement ou d’ornement), on le retrouve aujourd’hui de plus en plus en ville dans des jardins urbains. En zone rurale, il était autrefois utilisé pour attirer les grives durant la période de chasse, mais aujourd’hui il sert majoritairement à la mise en place de haies. Les fruits du sorbier crus ne sont pas comestibles, mais cuits, ils servent à la préparation de confitures, gelées et liqueur. 

Un arbre bénéfique pour la biodiversité :

 Le sorbier des oiseleurs porte bien son nom, ses fruits sont en effet grandement appréciés par les oiseaux qui par la suite vont disséminer les graines. Les fruits du sorbier persistent longtemps et offrent une source de nourriture à de nombreux animaux durant l’hiver. Les sorbes jaunes des variétés ornementales sont moins appréciées, voire complètement ignorées.

© Berndt Fischer / Biosphoto – Jaseurs boréaux mangeant des fruits de sorbier en hiver, Bavière, Allemagne

De plus, le sorbier est très mellifère et au printemps attire de nombreux pollinisateurs. Le sorbier a donc toute leur place dans une haie nourricière.

Encarts : Les haies

Les haies sont des milieux extrêmement riches pour la biodiversité, offrant abris, source de nourriture et passage. Toutefois, pour qu’elle soit écologiquement fonctionnelle, il est nécessaire de planter des essences locales et variées. Une haie libre est aussi plus bénéfique pour la biodiversité. Pour en savoir plus sur les haies et leurs mises en place, cliquez ici .

© Brigitte Marcon / Biosphoto- Sorbier des oiseleurs Vallée de la Restonia Corse France

Sources :
Partagez sur les réseaux sociaux :

Donnez votre avis