S'informer : Les Conseils de Noé

Ces fiches conseils expliquent l’intérêt des 10 gestes de la Charte des Jardins de Noé et comment les mettre en pratique.

Témoignage de jardinier : A la découverte du jardin punk Puech Duganel

De presque rien il y a 10 ans, d’un désert laissé par les bulldozers, un sublime jardin est né grâce au soin de Josseline Morel et de son mari. Labellisé quelques années plus tard Jardin de Noé, le jardin du Puech Duganel (montagne de la chouette en occitan) se situe à Villefranche-de-Panat en Aveyron.

Commencé par l’envie d’accueillir des abeilles et de « faire de la biodiversité » sur leur terrain, Josseline a construit ce jardin par l’observation des plantes présentes sur son terrain avec un principe clair à suivre :

« En ce qui concerne les plantes, je suis partie du concept que toute plante est valable. Je la laissais tant que je ne la connaissais pas et j’attendais de voir si elle était appréciée ou pas par les abeilles. »

Au bout de 10 ans, Josseline s’en félicite et voit des résultats spectaculaires !

© Josseline Morel

© Josseline Morel

Aujourd’hui, son jardin est un vrai havre de biodiversité, Josseline y a vu arriver de nombreuses plantes, beaucoup naturellement même si certaines ont été ajoutées. Peuplier aussi grand que la maison, chêne, potentille rampante, serpolet, hêtre, bouleaux et encore bien d’autres sont arrivés sur son terrain et y sont maintenant bien installés.

Mais aussi, l’arrivée de nombreux animaux : lapins, renards, chevreuil, faucon, milan…

Bien sûr, son jardin n’est pas une friche laissée à l’abandon, mais Josseline y pratique une gestion écologique en laissant le plus possible les plantes à leur place. De plus, afin de protéger ses plantes du froid et du soleil, mais aussi pour améliorer son sol, Josseline laisse sur place toutes les herbes arrachées. C’est ce qui a notamment permis à des chênes de pousser dans son jardin.

« J’arrache ce qu’il y a en trop à certains endroits comme les ronces ou les orties, mais je les maintiens dans d’autres »

© Josseline Morel

Son jardin, Josseline l’ouvre depuis maintenant un an au public et pour la première fois pour la Fête de la Nature. Ouvert toute l’année, le jardin Puech Duganel est en visite libre pour permettre à tous de le découvrir.

« Chaque saison, il y a quelque chose d’intéressant à voir, en hiver quand il neige on peut voir les traces des animaux ».

© Josseline Morel

Avec des pistes de plusieurs difficultés, il est possible de découvrir les 4 hectares de jardins avec plus d’une centaine d’arbustes et d’arbres. Josseline vous invite à y découvrir les différents milieux : forêts, vergers, ruisseau… et leurs biodiversités.

Vous pourrez également visiter l’endroit le plus agréable selon Josseline : la mare qui accueille une grande diversité notamment par la présence de pétasite  (plante spécialisée des abords humides) et d’oiseaux. Endroit relaxant, il permet de se reposer en observant la biodiversité.

Pour Josseline un seul souhait : « En faire profiter à tous ce qu’ils le veulent »

© Josseline Morel

Partagez sur les réseaux sociaux :

Donnez votre avis