S'informer : Les Conseils de Noé

Ces fiches conseils expliquent l’intérêt des 10 gestes de la Charte des Jardins de Noé et comment les mettre en pratique.

Attention, espèces introduites et envahissantes !

Ne succombez pas à leur charme !

Les plantes introduites et envahissantes peuvent avoir de graves conséquences écologiques et mettent en danger le patrimoine de notre territoire. Découvrez-les et ne leur faites pas de cadeau !

Ne succombez pas à leur charme !

Attention
© R. Rosenthal / Biosphoto

Combattre les plantes envahissantes

Il s’agit tout d’abord d’éviter de planter chez soi des plantes pouvant devenir envahissantes. Mais comment les reconnaître ? Premièrement, se rappeler que le nom des plantes n’est pas une pure extrapolation de botaniste, ce qui permet souvent de débusquer les variétés transplantées d’un continent à un autre. Comme exemple trivial, on pourrait citer la verveine de Buenos Aires, dont le nom indique de lui-même qu’elle ne trouve pas son origine à Nogent-le-Rotrou ! Naturellement, certains cas sont plus litigieux et la réponse ne se trouvera que dans un guide de jardinage. Enfin, il faut se garder de toute généralisation : les plantes à éviter sont celles qui se ressèment facilement et ont une croissance vigoureuse, caractères en faisant de bonnes candidates pour devenir des plantes envahissantes.

Astuce !

Pour l’ornement, un hybride stérile de Buddleia est indiqué :Buddleia Lochinch. Le Lilas de Perse (Syringa persica L.) est également stérile et lui ressemble beaucoup.

Attention espèce introduite !

Même si son utilisation est souvent conseillée dans la mesure où son attractivité pour les papillons est bien connue des jardiniers, il est préférable d’éviter de planter l’arbre à papillons (Buddleia sp), cette espèce, originaire d’Extrême-Orient, étant considérée comme envahissante en France. Toutefois, pour tous ceux qui possèdent déjà dans leur jardin une telle espèce, coupez les inflorescences dès la fin de leur floraison, vous éviterez ainsi la propagation de ses graines !

La liste des 40 espèces les plus envahissantes en France

  • Ambroisie à feuilles d’armoise (Ambrosia artemisiifolia)
  • Aster de Virginie ou Aster des jardins (Aster novi-belgii)
  • Ailante glanduleux ou Vernis de Chine     (Ailanthus altissima)
  • Artichaut de Jérusalem ou Topinambour    (Helianthus tuberosus)
  • Aster lancéolé (Aster lanceolatus)
  • Azolla fausse filicule (Azolla filiculoides)
  • Baccharis à feuilles d’arroche ou Sénéçon en arbre (Baccharis halimifolia)
  • Berce du Caucase    (Heracleum mantegazzianum)
  • Bident feuillé (Bidens frondosa)
  • Buddléia de David ou arbre à papillon de David (Buddleja davidii)
  • Cerisier d’automne, Cerisier noir, Cerisier tardif (Prunus serotina)
  • Elodée à feuilles allongées (Elodea callitrichoides)
  • Elodée crépue (Lagarosiphon major)
  • Elodée de Nuttall ou Elodée à feuilles étroites (Elodea nuttalii)
  • Elodée dense (Egeria densa)
  • Elodée du Canada ou Peste-d’eau (Elodea canadensis)
  • Erable negondo (Acer negundo)
  • Faux Indigo (Amorpha fruticosa)
  • Ficoïde comestible (Carpobrotus edulis)
  • Gerbe-d’or (Solidago canadensis)
  • Herbe de Dallis ou Millet bâtard    (Paspalum dilatatum)
  • Herbe de la pampa (Cortaderia selloana)
  • Impatiente à petites fleurs (Impatiens parviflora)
  • Impatiente de l’Himalaya ou Impatiente glanduleuse (Impatiens glandulifera)
  • Jussie (Ludwigia peploides)
  • Lentille-d’eau (Lemna turionifera)
  • Lentille-d’eau minuscule     (Lemna minuta)
  • Ludwigie à grandes fleurs (Ludwigia grandiflora)
  • Mimosa (Acacia dealbata)
  • Myriophylle aquatique (Myriophyllum aquaticum)
  • Paspale à deux épis (Paspalum distichum)
  • Renouée de Sakhaline (Fallopia sachalinensis)
  • Renouée du Japon   (Fallopia japonica)
  • Rhododendron des parcs    (Rhododendron ponticum)
  • Robinier faux acacia (Robinia pseudoacacia)
  • Rudbeckia découpée (Rudbeckia laciniata)
  • Séneçon de Mazamet ou Séneçon du Cap (Senecio inaequidens)
  • Solidage géant (Solidago gigantea)
  • Spartine de Townsend (Spartina townsendii)
  • Campylopus introflexus, une mousse
Partagez sur les réseaux sociaux :

Donnez votre avis