S'informer : La biodiversité des jardins

Animaux, plantes et habitats font la richesse de votre jardin et participent à son équilibre et à son esthétisme. Cette rubrique vous permet de mieux connaître cette biodiversité et vous donnera des conseils pour l’accueillir dans votre jardin !

Le coquelicot

Du tableau au jardin, le coquelicot égaie les paysages

Egérie de nombreux tableaux d’impressionnistes, le coquelicot fascine par sa belle couleur rouge vif. Il donne une touche colorée à nos champs de blé et à nos jardins mais il est surtout très apprécié des petites bêtes !

Du tableau au jardin, le coquelicot égaie les paysages

Biosphoto-F.Desmette-coquelicot
© G. Simard / Biosphoto
Bios_1768330Dominique Delfino Titre - Bourdon en vol et Coquelicot en fleurs au printemps France.jpg
© D. Delfino / Biosphoto

Pourquoi s’intéresser au coquelicot ?

Originaire du Moyen-Orient ou du Sud de la Méditerranée, le coquelicot a été amené par les Indo-Européens entre – 3 000 et – 2 000 ans av J.-C., conjointement aux céréales cultivées.

Très souvent considérée comme une mauvaise herbe par les agriculteurs, cette ancienne plante messicole s’est d’ailleurs vue bannie progressivement de nos champs par l’emploi de pesticides. Le coquelicot se contente pourtant de peu pour croître et se multiplier d’une année sur l’autre : une exposition ensoleillée et un sol plutôt sec lui suffisent à le satisfaire.

Le pollen abondant des fleurs est le mets favoris des abeilles et des bourdons ! Principale source de protéines pour ces insectes, le pollen entre également dans la composition de produits que nous consommons comme la gelée royale ou le miel. En revanche le coquelicot ne produit pas de nectar.

Bios_1988941Guy Piton .jpg
© G. Piton / Biosphoto

Qui est-il ?

Le coquelicot est une plante annuelle, c’est-à-dire qu’elle se développe et meurt sur une année. Semé au début du printemps, il fleurit du mois de mai à juillet et atteint entre 20 et 60 cm de hauteur. C’est une plante que l’on retrouve dans les friches, les bords de chemins, parfois à nouveau dans les champs mais aussi dans les jardins !

Le coquelicot est composé d’une tige velue et d’un feuillage vert duveteux à lobes étroits et pointus. Sa fleur est composée de quatre pétales rouge vif, souvent noirs à la base.

Les pétales sont aussi utilisés par une petite abeille solitaire qui découpe des morceaux de feuilles pour en tapisser son nid souterrain et avoir ainsi un nid douillet !

Les fruits sont des capsules glabres où le charançon aime à se loger. Les très nombreuses graines présentes dans les fruits s’échappent par le sommet des capsules percé d’une série d’ouvertures, puis sont facilement disséminées par le vent.

Une fois libérées, elles sont très appréciées des petits oiseaux tels que les moineaux, les linottes ou encore les accenteurs mouchets.

60.000

c’est le nombre de graines que peut contenir une capsule de coquelicot !

Bios_1958900Annick Maroussy .jpg
© A. Maroussy / Biosphoto

Comment favoriser le coquelicot dans son jardin ?

Pour avoir cette jolie plante dans votre jardin, c’est facile ! Récoltez les graines quand les capsules sont sèches et se brisent entre vos doigts et semez-les au printemps à partir du mois d’avril. Le coquelicot apprécie les sols secs, pauvres, caillouteux, bien drainés et une exposition en plein soleil. Ensuite vous n’aurez plus qu’à profiter de ses belles couleurs. Vous pouvez aussi manger ses jeunes plants en salade ou utiliser ses fleurs en tisane, très efficaces pour soigner le mal de gorge.

Partagez sur les réseaux sociaux :

Donnez votre avis