S'informer : Les Conseils de Noé

Ces fiches conseils expliquent l’intérêt des 10 gestes de la Charte des Jardins de Noé et comment les mettre en pratique.

Semer le mélange Noé Pollinisateurs Sauvages

Du nectar pour tous les pollinisateurs sauvages de notre territoire !

Noé, le semencier Nova-Flore et l’OPIE (Office pour les insectes et leur environnement) ont travaillé ensemble à la définition d’un mélange de graines sauvages favorable aux pollinisateurs sauvages.

Du nectar pour tous les pollinisateurs sauvages de notre territoire !

Semer melange noe
© Nova-Flore

Le choix des espèces

Les 28 espèces composant le mélange ont été méthodiquement sélectionnées afin d’offrir du nectar et du pollen en abondance à l’ensemble des pollinisateurs sauvages de nos régions. Les diverses morphologies de fleurs retenues permettent de fournir de la nourriture aux pollinisateurs à langue courte, mais aussi à ceux à langue longue ou à trompe, comme les papillons. Les fleurs ont aussi été choisies en fonction de leur couleur et de leur période de floraison pour pouvoir nourrir les insectes pollinisateurs durant toute la belle saison d’avril à début juillet.

Les messicoles comme Centaurea cyanus, Papaver rhoeas ou Matricaria recutita sont des annuelles non gélives. Elles peuvent donc être semées à l’automne sans risque. Dès le premier printemps, elles seront abondamment fréquentées par les abeilles, les syrphes et les bourdons.

En deuxième année, la palette d’espèces sera bien plus large, grâce aux vivaces et permettra une période de floraison étendue. Dès avril, le Chrysanthemum leucanthemum et la Salvia pratensis fourniront pollen et nectar. Puis, l’Echium vulgare, l’Anthyllis vulneraria ou le Reseda lutea seront très appréciés par les abeilles sauvages. En juin, le Cichorium intybus et la Malva moschata feront aussi la joie des abeilles. A partir de juillet, ce sera au tour des Dipsacus fullonum et des Centaurea jacea d’attirer papillons et bourdons. En fin d’été, les ombellifères comme les Daucus carota seront très prisées des syrphes.

La présence du Bromus mollis, graminée sauvage, donnera à votre prairie un effet naturel et ses tiges creuses sèches deviendront un refuge de choix pour de petits insectes.

diagramme
© Diversité des abeilles capturée par filet fauchoir

Un suivi scientifique qui valide l’efficacité du mélange

Depuis sa création en 2010, ce mélange bénéficie d’un suivi scientifique qui atteste de son efficacité. La capture au filet fauchoir (12 coups de filet par parcelle, 5 fois de juin à août) permet de mesurer l’attractivité du mélange Noé Pollinisateurs Sauvages en le comparant à des témoins comme une pelouse gérée en fauche tardive, le gazon entretenu et la végétation spontanée suite à un labour. Le service Recherche & Développement de Nova-Flore a dénombré :

  • 4,6 fois plus d’abeilles sauvages que sur une fauche tardive ;
  • 6,2 fois plus que sur un gazon ;
  • 37 fois plus d’abeilles domestiques que sur l’ensemble des témoins ;
  • 33 % de pollinisateurs de plus que sur la végétation spontanée.

Après un tri des captures et l’identification par des spécialistes, cette méthodologie renseigne aussi sur la diversité de l’entomofaune présente sur le mélange Noé Pollinisateurs Sauvages.

19 espèces différentes d’hyménoptères apoïdes (ordre auquel appartiennent les abeilles) on été recensées.

  • 85 % des hyménoptères apoïdes capturés sont des abeilles sauvages dont les genres suivants : Lasioglossum, Andrena, Sphecodes, Nomada et Halictus.

Le même protocole a aussi été appliqué à 4 parcelles de jachères et prairies fleuries horticoles en première année de fleurissement. Alors que sur le mélange Noé Pollinisateurs Sauvages il a été capturé 319 insectes pollinisateurs, en moyenne 213 pollinisateurs sur les 4 témoins horticoles ont été capturés. En première année de fleurissement, le mélange Noé Pollinisateurs Sauvages attire :

  • 91 % de pollinisateurs de plus qu’un mélange horticole composé de 12 annuelles et 5 vivaces ;
  • 35 % de pollinisateurs de plus qu’une jachère horticole composée de 10 annuelles.
coquelicots3
© Nova-Flore

Fiche technique du mélange Noé Pollinisateurs Sauvages

* Composition : 24 espèces de fleurs dont 19 vivaces et 4 graminées – Issues de 15 familles botaniques
* Hauteur moyenne : 60 à 80 cm
* Période de semis : automne
* Densité de semis : 3 g/m²
* Période de floraison : avril à début juillet
* Pollinisateurs favorisés : abeilles sauvages, bourdon, papillons, syrphes,…
* Conception : OPIE, Nova-Flore, Noé
* Composition partielle : Achillea millefolium, Anthyllis vulneraria, Campanula rotundifolia, Centaurea cyanus, Chrysanthemum leucanthemum, Cichorium intybus,  Daucus carota, Malva moschata, Papaver rhoeas, Ranunculus acris, Rhinanthus minor, Salvia pratensis, Silene alba, Festuca ovina, Lotus corniculatus, Poa pratensis, Bromus mollis. 

70
C’est le pourcentage d’espèces sauvages qui composent le mélange Noé Pollinisateurs Sauvages !

Notes et références

Liens internets

Partagez sur les réseaux sociaux :

Donnez votre avis