S'informer : Les Conseils de Noé

Ces fiches conseils expliquent l’intérêt des 10 gestes de la Charte des Jardins de Noé et comment les mettre en pratique.

Nourrir les oiseaux en hiver : comment faire ?

Pourquoi nourrir les oiseaux en hiver  ?

En hiver, les ressources de nourriture pour les oiseaux se font de plus en plus rares et pourtant la survie des oiseaux durant cette période dépend d’elles. En effet, les oiseaux brûlent un grand nombre de calories pour maintenir leur température corporelle et par exemple, une mésange perd le tiers de son poids chaque nuit pour maintenir sa température. Pour compenser ces pertes caloriques, les oiseaux ont besoin d’une alimentation riche en glucides et en matières grasses.  Contrairement au printemps ou en été, les insectes sont rares en hiver et offrir de la nourriture aux oiseaux constitue un bon moyen de les aider durant cette période.

© David Tipling / Biosphoto – Mésange charbonnière (Parus major) et Mésange bleue (Cyanistes caeruleus) sur une mangeoire avec cacahuètes dans un jardin, Norfolk, Angleterre

Quand nourrir les oiseaux ?

Nous vous recommandons de nourrir les oiseaux durant la mauvaise saison et notamment durant les épisodes froids. Le mieux étant de les nourrir à partir des premières gelées (novembre ou décembre selon votre région) et d’arrêter vers la mi-mars ou fin-mars.

Il est important de ne pas nourrir les oiseaux toute l’année aux risques de créer des dépendances, notamment chez les jeunes oiseaux qui doivent apprendre à se nourrir tout seuls.

Attention  : Si vous décidez de commencer à nourrir les oiseaux de votre environnement, il est important de continuer jusqu’à la fin de l’hiver, faute de quoi, les oiseaux s’étant habitués risquent de ne pas survivre.

© Guy Van Langenhove / Biosphoto – Grosbec casse-noyaux (Coccothraustes coccothraustes) mâle sur une mangeoire France

Que donner à manger aux oiseaux ?

Les graines et fruits secs sont à privilégier, riches en hydrates de carbone et en lipides, ils sont tous indiqués pour nourrir les oiseaux en hiver. Le mieux étant d’offrir aux oiseaux un mélange de graines de diverses tailles et convenant à diverses espèces d’oiseaux.

Les graines et fruits secs à favoriser :

  • Le tournesol : la graine la plus nutritive pour les oiseaux
  • Les graines de chardon, riche en huile végétale sont un vrai régal pour certains oiseaux comme le chardonneret ( lien article)
  • Le millet, riche en vitamines et amidon
  • Fruits secs concassés (noisettes, amandes, noix …), cacahuètes, maïs …

Vous pouvez également renforcer l’apport en lipides, en fournissant aux oiseaux des graisses d’origine végétale, si possible à base d’huile de colza. Les graisses animales sont à éviter ou alors en très petite quantité.

Certains aliments sont nocifs pour les oiseaux :
  • pain
  • graines salées ou sucrées
  • graines de lin et de ricin
  • riz cru
  • noix de coco séchées
  • lait
  • restes de votre alimentation (trop salés ou trop sucrés)
  • biscuits pour les animaux domestiques

 

© Friedrich Strauss / Biosphoto – Snowy birdhouse with bullfinch and greenfinch

Comment donner à manger aux oiseaux ?

Ils existent plusieurs façons de nourrir les oiseaux :

  • Distributeurs automatiques :

Disponibles dans les commerces, ils ont l’avantage de laisser s’écouler les graines petit à petit et de les protéger des intempéries et des souillures.

  • Mangeoire à oiseaux :

Très divers (sur pied, suspendu, à poser …) ils se trouvent dans le commerce, mais peuvent aussi être fabriqués chez soi.

  • Boule de graisse et de graines :

Disponible sur le marché, mais aussi simples à réaliser, elles permettent d’offrir à la fois des matières grasses et des graines. Souvent vendu en filet, nous vous recommandons de les retirer pour éviter que des oiseaux s’y coincent.

© Pierre Huguet-Dubief / Biosphoto – Sittelle torchepot (Sitta europaea) nourrissage en novembre Alsace France ; boule de graisse et ressort

Il est recommandé de placer la mangeoire dans un endroit dégagé, éloigné des murs, buissons et branches latérales afin d’éviter l’accès aux prédateurs.  Si vous avez l’espace, nous vous conseillons de répartir la nourriture en plusieurs points afin d’éviter les conflits entre oiseaux de diverses espèces, mais aussi de diversifier les types de mangeoire afin de répondre aux besoins du plus grand nombre.

Source :
Partagez sur les réseaux sociaux :

Donnez votre avis