S'informer : La biodiversité des jardins

Animaux, plantes et habitats font la richesse de votre jardin et participent à son équilibre et à son esthétisme. Cette rubrique vous permet de mieux connaître cette biodiversité et vous donnera des conseils pour l’accueillir dans votre jardin !

D’où vient la matière organique du jardin ?

Support de l’activité biologique

Chaque livre de jardinage parle de l’importance d’ajouter beaucoup de matière organique au sol du jardin. Mais qu’entend-on exactement par « matière organique » et pourquoi est-elle si indispensable au sol ? Parle-t-on de compost ? De fumier ? Des cultures de couvertures ? Tout cela à la fois !

« J’améliore mon sol naturellement » est le 8ème geste de la Charte des Jardins de Noé : les amendements organiques du sol et l’utilisation du compost liquide augmentent naturellement la fertilité et la santé de votre sol.

Définition de la matière organique

D’où vient la matière organique au jardin ? Plusieurs éléments se dégradent progressivement pour former la matière organique. Ils peuvent être naturellement présents au jardin, ou apportés par la jardinier sous forme de composés organiques que l’on ajoute au sol en tant qu’ « amendements  » :

  • Résidus végétaux demeurés sur place comme les racines, feuilles, fleurs, matière ligneuse ;
  • Déjections animales et matériel organique plus ou moins transformés puis incorporés au sol comme le fumier, le purin d’ortie et le compost ;
  • Végétaux entiers directement enfouis dans le sol comme les engrais verts.

La matière organique naturellement présente au jardin est l’ensemble des constituants organiques vivants et morts présents dans le sol (résidus de tissus végétaux plus ou moins altérés, biomasse microbienne et faunique, racines etc.). La taille des résidus (c’est-à-dire la quantité de carbone qu’ils représentent) est très variable selon la nature des plantes présentes dans le jardin.

La dégradation de la matière organique peut sembler anodine au jardin, parfois même assez peu esthétique (certains jardiniers retirent les feuilles mortes qui jonchent le sol) mais le processus de décomposition améliore le sol de plusieurs façons.

Que fait la matière organique pour mon sol ?

La matière organique ajoutée au sol du jardin améliore la structure de tous les types de sols, des sols légers et fin (sableux) aux sols lourds (argileux). Il rend les sols sablonneux plus aptes à conserver l’humus, de sorte que les plantes ont assez de temps pour en absorber les éléments nutritifs. A l’inverse, il améliore également le drainage de l’eau dans les sols lourds et argileux, permettant une meilleure absorption par les végétaux.

Un autre avantage de l’ajout de matière organique au jardin est qu’elle nourrit les micro-organismes et les insectes indispensables pour l’équilibre de l’écosystème du sol. Les micro-organismes du sol tirent leur énergie et leur matière de la dégradation des composés organiques. Cette dégradation est une série de réactions chimiques qui aboutit à la transformation des composés organiques en composés minéraux simples.

En amendant le sol en matière organique, on procure donc un habitat favorable et nutritif à l’ensemble de la pédofaune (« qui se trouve dans le sol »), celle-ci favorisant la croissance et la bonne santé des plantes ornementales ou potagères en fixant et libérant les éléments nutritifs dans le sol.

Dans un souci esthétique, les jardiniers ont longtemps collecté et mis à part les feuilles, les branches et les autres éléments dégradables au jardin. Le jardinage écologique valorise pourtant ces éléments qui vont retourner au sol et rendre ainsi les nutriments disponibles pour les organismes du sol. C’est tout le principe du compost, du BRF, du paillage du sol…

La matière organique réalise des prouesses au jardin, il serait si dommage de ne pas en profiter !

Partagez sur les réseaux sociaux :

Donnez votre avis