S'informer : Les Conseils de Noé

Ces fiches conseils expliquent l’intérêt des 10 gestes de la Charte des Jardins de Noé et comment les mettre en pratique.

Aménager des points d’eau au jardin

Au jardin, tout ne se passe pas que dans la terre ou dans l’air...beau et utile : n’hésitez plus à aménager un point d’eau !

Il suffit de peu, quelques centimètres cubes à peine vous permettent de faire un geste pour la biodiversité. L’été, quand l’eau vient à manquer, faites donc un geste pour vos hôtes du jardin.

Au jardin, tout ne se passe pas que dans la terre ou dans l’air…beau et utile : n’hésitez plus à aménager un point d’eau !

Am pt eaau
© P. Huguet / Biosphoto

Le rôle écologique du point d’eau au jardin

La vie s’est d’abord développée dans l’eau : cet élément est à la base des systèmes biologiques, et sa présence au jardin est donc incontournable ! Pour faire d’un point d’eau un véritable écosystème, il suffit alors de diversifier les plantations, et de créer de multiples habitats : profondeurs variées, pierres, souches,…

L’eau, un nid à moustiques au jardin ? Si vous aménagez un point d’eau suffisamment accueillant, une population complexe le peuplera rapidement. Grenouilles et autres tritons se feront un plaisir de dévorer les larves de moustiques !

Le plus facile : quelques ornières au jardin

Si votre terrain est suffisamment imperméable, rien de plus facile pour créer un point d’eau que de simplement creuser sur quelques dizaines de centimètres pour créer des ornières. Elles se rempliront avec l’eau de pluie, et se reverdiront bien vite sans votre aide ! En fond de jardin, ces toutes petites fosses ne seront pas forcément en eau toute l’année, mais pourront servir de refuge temporaire aux espèces aquatiques. Choisissez un endroit à l’ombre, proche de la végétation qui pourra servir de refuge aux locataires de votre ornière !

Les coupelles sont pleines !

Pour aider les oiseaux, papillons et insectes en tout genre à passer la saison sèche, si les moyens, le temps ou l’espace vous manquent, installez simplement une coupelle d’eau. Un simple plateau en fer blanc, un modeste frisbee retourné, ou un vieux moule à gâteau, percés de quelques trous pour les suspendre seront pour les habitants assoiffés de votre jardin les plus chics des terrasses ensoleillées!

20 minutes

C’est le temps consacré par le pinson à faire sa toilette par jour ! Pour que leurs plumes soient bien lisses et pour pouvoir voler correctement, les oiseaux ont besoin de se laver dans les baignoires que vous leur offrirez !

Au balcon ou sur la terrasse : un mini-jardin aquatique

Ce n’est pas parce que vous n’avez pas la place au jardin, que vous ne pouvez pas avoir votre point d’eau ! Sur la terrasse ou sur votre balcon, il est aussi possible de recréer un milieu aquatique. Utilisez par exemple un demi-tonneau, ou une cuve de récupération des eaux. Pas la peine de remplir le fond de terre…vous pouvez juste déposer les pots contenant les végétaux sur des briques, en prenant bien en compte la hauteur d’eau nécessaire au bon développement de la plante. Une fois vos pots installés, recouvrez d’eau et observez la vie reprendre ses droits… Bien entendu, aucun triton ne parviendra sur votre balcon, mais l’iris faux-acore, les massettes, les salicaires, les consoudes ou les zanichelles des marais n’en perdront pas leur intérêt pour la biodiversité.

Pour les plus courageux : une mare dans votre jardin

Avec une profondeur d’au moins 80cm, votre mare peut rester en eau toute l’année, et fournir un refuge à la grenouille rousse, au triton palmé, aux notonectes, aux escargots aquatiques et aux libellules. Sur un terrain argileux, il vous suffira de creuser. Pour les moins chanceux, une simple bâche devra imperméabiliser votre mare. Pour la forme : faites confiance à vos dons d’artiste ! Un contour sinueux et complexe favorisera la diversité des habitats, mais ne sera pas forcément évident à creuser…Des plantes locales et pas de poissons ou autres tortues: voilà les clés du succès pour une mare diversifiée et accueillante ! Une mare exige peu d’entretien : nettoyez environ un tiers de votre mare chaque année, pour ne pas trop perturber ses résidents. Laissez quelques heures les débris ramassés sur le bord : vous verrez bien vite bon nombre d’insectes et de larves s’échapper pour regagner leur douillette mare…
•    En savoir plus sur la mare

L’anecdote

Dans les jardins japonais, l’étang a toujours une forme très précise : idéogramme, nuage ou gourde pour le saké. On retrouve ces formes dans le Sakutei-ki, traité de référence de l’art japonais des jardins, qui va même jusqu’à définir la manière dont les pierres de la cascade doivent être arrangées !

Partagez sur les réseaux sociaux :

Donnez votre avis