S'informer : Les Conseils de Noé

Ces fiches conseils expliquent l’intérêt des 10 gestes de la Charte des Jardins de Noé et comment les mettre en pratique.

Mieux comprendre les labels

De nombreux labels existent, Noé vous aide à y voir plus clair !

85% des fleurs coupées vendues en France sont importées ! Cela pose plusieurs problèmes : cette importation ne permet pas une bonne traçabilité du lieu et des conditions de production, elle fait concurrence au marché intérieur et parfois local de production et a un impact indéniable sur l’environnement dû au transport. La filière de l’horticulture a donc développé plusieurs labels pour vous aider à choisir les plantes de votre jardin produites de façon locale et dans le respect de l’environnement. Zoom sur ces labels…

De nombreux labels existent, Noé vous aide à y voir plus clair !

lab

Plante Bleue : le label environnemental et social français

Contexte

Créée en février 2011, la certification « Plante Bleue » est le label national de production respectueuse de l’environnement. Elle est portée par Val’hor (Interprofession française de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage reconnue par l’Etat). La certification « Plante Bleue » vous garantit que les végétaux ont été produits de manière éco-responsable par des entreprises de production horticole françaises. Vous reconnaitrez les végétaux certifiés grâce au logo « Plante Bleue ».

Cahier des charges

Les entreprises horticoles certifiées « Plante Bleue » sont soumises à des pratiques de production respectueuses de l’environnement, qui rejoignent d’ailleurs de nombreux point de la charte des Jardins de Noé (optimiser l’arrosage, limiter l’utilisation des engrais, réduire les traitements, trier et recycler les déchets, réaliser des économies d’énergie, respecter la faune et la flore locales). En achetant des végétaux « Plante Bleue » vous aurez également la garantie d’un engagement social de la part des entreprises (sécurité et santé au travail, gestion des ressources humaines, etc.).

Contrôles

Des contrôles sont assurés par un organisme certificateur agréé. Il est en charge de réaliser l’audit de certification, les contrôles annuels mais également les contrôles de  renouvellement tous les 3 ans.

En 2015, « Plante Bleue » représente :

  • 161 entreprises de production certifiées
  • 4 038 hectares de production concernés

En savoir plus sur ce label http://www.plantebleue.fr/

 

Label MPS : une démarche de progrès internationale

Contexte

La certification MPS, établie en 1995, mesure l’impact environnemental des entreprises horticoles. Ce système de certification se base sur un cahier des charges drastique et attribue une note allant de 0 à 100 points. L’entreprise la plus éco responsable étant celle qui reçoit le plus de point.

Selon le total des points obtenus, l’entreprise est qualifiée :
– MPS-A avec 70 points ou plus,
– MPS-B de 55 à 69,9 points
– MPS-C de 10 à 54,9 points

Cahiers des charges

L’évaluation MPS prend en compte :

  • Les consommations d’engrais, d’énergie, d’eau, de produits de protection des récoltes (insecticide, fongicide, herbicide…),
  • Le mode de gestion des déchets
  • La consommation de CO2 pour la production
  • L’éco-toxicité des produits avec notamment une liste noire de produits interdits
  • Les mesures de prévention des risques de pollution mises en place par les producteurs

Il s’agit donc d’un label en accord avec les principes de Noé et qu’il est intéressant de prendre en compte dans vos achats. En privilégiant les végétaux étiquetés « MPS-A », vous aurez la meilleure garantie de solliciter une production respectueuse de l’environnement.

Contrôle

Les modalités de contrôle sont très strictes, en plus d’un autocontrôle mensuel, un audit externe est réalisé pour attribuer la notation, cette dernière étant ensuite actualisée chaque trimestre.

 

Les chiffres :

En France, la certification MPS représente 3 600 hectares de production, 20 % de la valeur économique à la production, dont 32 % des pépinières.

 

Végétal local : une traçabilité garantie

Contexte

Ce label est lauréat de l’appel à projets du Ministère de l’Ecologie dans le cadre de la Stratégie nationale pour la biodiversité, intitulé « Conservation et utilisation durable d’espèces végétales indigènes pour développer des filières locales ». Il concerne toute matière végétale issue d’une collecte dans le milieu naturel et dont la provenance locale et la diversité génétique sont garanties. Elle s’adresse aux collecteurs, aux producteurs, aux multiplicateurs et aux structures commercialisant des végétaux sauvages d’origine locale.

Cahier des charges

Le signe de qualité « Végétal local » vous garantit une provenance locale et d’une traçabilité complète au sein de 11 régions biogéographiques, une prise en compte de la diversité génétique mais également une conservation de la ressource malgré les collectes.

Contrôle :

Un contrôle est nécessaire aux producteurs pour accéder au label. En plus de celui- ci 2 à 3 ont lieux sur la période de 10 ans que dure le droit d’utilisation du label.

 

Fleurs de France : le « made in France »

Contexte

Il s’agit du dernier né qui a vu le jour dans le courant de l’année 2015. Initié par Stéphane Le Foll, l’ambition de ce label est de « répondre aux interrogations des consommateurs d’aujourd’hui sur l’origine des végétaux d’ornements qu’ils achètent ».

Cahier des charges

En pratique, vous achetez un végétal labellisé « Fleurs de France » :

  • S’il s’agit d’une semence, elle aura été multipliée en France.
  • S’il s’agit d’un plant, il aura été totalement élevé en France. Par contre aucun contrôle sur la provenance initiale des semences de ce plant n’est réalisé.
  • S’il s’agit d’un arbre ou d’un arbuste, au minimum 50% de son cycle de vie s’est déroulé sur le territoire français. A nouveau, aucune garantie n’est apportée sur la provenance de la semence ou du jeune plant.

Contrôles

En ce qui concerne les contrôles, le label « Fleurs de France » est moins strict que les autres. En effet, les entreprises ne sont contrôlées que 18 mois après une signature volontaire et seulement 20 % le sont dans les 3 ans que dure le label.

 

En savoir plus sur le label : http://www.labelfleursdefrance.fr/accueil/

 

Label Rouge : la qualité à la française

Vous devez sûrement l’avoir déjà aperçu dans les rayons de votre magasin. Le Label Rouge est en effet le plus ancien des signes officiels de qualité. Il est synonyme d’un produit « haut de gamme ». C’est l’Etat, par le biais de l’Organisme de Défense et de Gestion (ODG) qui délivre ce label. Quand on entend « Label Rouge », on pense d’emblée à la viande ou aux produits régionaux, mais les végétaux peuvent être également « Label Rouge » comme notamment le Dahlia. Suite au succès du « Label Rouge » Dahlia, d’autres projets de « Label Rouge » végétal ont vu le jour comme les rosiers ou encore les géraniums.

Cahier des charges

Si vous achetez un végétal « Label Rouge » pour votre jardin, ses conditions de production se distinguent des produits similaires habituellement commercialisés. Comme toujours lorsqu’il s’agit de « haute qualité », son image et les éléments de présentation sont également garantis. En revanche le Label Rouge ne garantit rien sur les implications environnementales de la production.

Contrôles

Ici il existe 3 niveaux de contrôle : un premier basé sur autocontrôles, un second réalisé par l’état via l’organisme de défense et de gestion du label (ODG), puis un troisième  par un organisme certificateur (« contrôles externes »), indépendant et impartial.

Partagez sur les réseaux sociaux :

Donnez votre avis