S'informer : Les Conseils de Noé

Ces fiches conseils expliquent l’intérêt des 10 gestes de la Charte des Jardins de Noé et comment les mettre en pratique.

Les purins et extraits de plantes sauvages

Une méthode alternative aux pesticides!

Il existe de très nombreuses méthodes permettant de se passer des produits chimiques dans le jardin, les purins de plantes sauvages en sont une. Utilisez nos conseils et faites des expériences dans votre jardin ; au bout d’un certain temps, vous aurez acquis tout un ensemble de pratiques pour éviter les désagréments du jardin d’une manière on ne peut plus naturelle.

Une méthode alternative aux pesticides!

pur ext
© C. Gaumont / Noé

Les propriétés

De façon générale, les purins de plantes permettent de fortifier les végétaux, de limiter les insectes et maladies ou de stimuler les micro-organismes du sol. Néanmoins, il existe plusieurs recettes de purin de plantes et chacune a ses propriétés.

Astuce !

Pour réduire les odeurs désagréables dues à la fermentation, il suffit de rajouter, au bout de 4-5 jours, une poignée de feuilles d’angélique ou de sauge officinale dans votre préparation de 10L.

La préparation

Deux grands types de préparations existent : les extraits fermentés (purins) et les extraits non fermentés (décoction, infusion, macération).
Pour une préparation, il faut environ 1 kg de plantes fraîches dans 10 litres d’eau. Vous pouvez également en faire avec des plantes sèches, dans ce cas 100 à 200 g pour 10 litres d’eau suffisent. Utilisez de préférence l’eau de pluie, vous préservez ainsi la ressource en eau et optimisez la réussite de votre préparation grâce à cette eau non calcaire.

Ensuite, la recette diffère suivant le type de préparations :

  • Extrait fermenté : introduisez les plantes dans l’eau et laissez macérer la préparation environ 10 jours en remuant de temps en temps afin d’éviter les odeurs liées à la fermentation. Enfin, filtrez et diluez 1 L de ce purin pour 10 L d’eau avant de l’utiliser
  • Décoction : introduisez les plantes dans l’eau et laissez tel quel pendant 24h. Faites ensuite bouillir la cuve et maintenez l’ébullition pendant 30 minutes sous couvercle. Enfin, laissez refroidir, filtrez et suivant la plante diluez.
  • Infusion : introduisez les plantes dans l’eau et mettez à bouillir. Dès que l’eau frémit, stoppez l’ébullition. Enfin, laissez infuser jusqu’à refroidissement, filtrez et, suivant la plante, diluez.
  • Macération (ou extrait à l’eau froide): introduisez les plantes dans l’eau et laissez macérer pendant 24h. Enfin, filtrez et suivant la plante, diluez.
Serge Lapouge-Bios_1883694.jpg
© S. Lapouge / Biosphoto

L’application

Vous pouvez appliquer les préparations en pulvérisation sur les feuilles pour lutter contre les insectes et maladies et fortifier la plante, mais également en arrosage au pied des plantes pour activer les micro-organismes. De plus, pour une meilleure efficacité, il est conseillé d’appliquer les purins le matin.

Le matériel

Un récipient en plastique  (poubelle) pour les extraits fermentés ou inox (décoction, infusion) d’environ 15L pour 10 L de préparation

La conservation

En respectant certaines conditions, les purins ou extraits fermentés peuvent se conserver près de 8 mois. Pour cela, une fois filtrés, conservez les purins dans des récipients fermésà l’abri de la lumière et au frais à environ 12°C (dans  le garage ou la cave par exemple).
À l’inverse, les préparations non fermentées ne se conservent pas.

Quelques exemples de purins et extraits de plantes

Selon la méthode choisie et la plante utilisée, les préparations à bases de plantes peuvent avoir différents usages :

Notes et références

Bibliographie

Purin d’ortie et compagnie… les plantes au secours des plantes, B Bertrand, JP Collaert et E Petiot. Éditions de Terran, 2007

Partagez sur les réseaux sociaux :

Donnez votre avis