S'informer : Les Conseils de Noé

Ces fiches conseils expliquent l’intérêt des 10 gestes de la Charte des Jardins de Noé et comment les mettre en pratique.

Les plantes d’intérieur, toxiques ?

Avoir un intérieur vert est très agréable : outre la plus-value esthétique, avoir des plantes d’intérieur a de nombreux autres bienfaits. Les plantes permettent par exemple d’améliorer l’atmosphère d’une pièce en régulant le taux d’humidité et la température, ce qui permet d’éviter certains problèmes respiratoires ou des irritations de la peau. En plus de ces bienfaits physiques, les plantes ont également de nombreux effets sur notre bien-être mental. Certaines études ont en effet montré que la présence de plantes permettait de mieux se concentrer ou encore d’être plus apaisés.

© Visions Pictures / Biosphoto – Plantes d’intérieur

Toutefois, certaines plantes choisies pour les intérieurs peuvent être toxiques et provoquer des irritations cutanées, des maux d’estomac ou des brûlures de la bouche et de la gorge.

Voici une liste non exhaustive de plantes d’intérieur communes considérées comme toxiques :

  • Dieffenbachia
  • Alocasia ou Oreille d’éléphant
  • Anthurium
  • Caladium
  • Philodendron
  • Ficus
  • Chlorophytum
  • Sansevière
  • Yucca
  • Epipremnum

© Visions Pictures / Biosphoto – Chlorophytum comosum Ocean

Pourquoi les plantes sont-elles toxiques ?

Un grand nombre de plantes ont évolué pour produire certaines toxines conçues pour se protéger et empêcher les animaux de les manger. Très peu de plantes produisent assez de toxines pour tuer, car cela demanderait énormément d’énergie et il est plus simple pour une plante de rendre le prédateur malade ou de le déranger afin qu’il ne réessaye pas.

Les toxines produites peuvent se trouver à la surface ou accumulées dans la plante, c’est pour cela que certaines plantes peuvent être irritantes au toucher et d’autres toxiques si consommées. De plus, certaines plantes sécrètent des substances toxiques comme de la résine ou du latex pouvant être toxique. C’est par exemple, le cas des plantes du genre Euphorbia qui produisent une sève laiteuse (latex) très irritante pour les yeux, la peau et les muqueuses.

Des bons réflexes à prendre

Heureusement, la plupart des plantes doivent être consommées en grande quantité pour causer des dommages réels et les empoisonnements dus aux plantes sont très rares. Toutefois, afin d’éviter tous risques, il est nécessaire de bien connaître les plantes que l’on installe. Il est plus prudent d’éviter des plantes reconnues comme toxiques ou alors de les placer hors de portée notamment des enfants en bas âge et de certains animaux de compagnie.

Quant aux plantes irritantes au toucher ou dont la sève, latex ou résine est toxique, il est nécessaire de faire attention quand on les taille ou les manipule.

Vous pouvez vous rendre sur différents sites comme https://www.toxiplante.fr/ pour vérifier si vous possédez des plantes considérées comme toxiques ou pour pouvoir choisir de  ne planter que des plantes reconnues comme non-toxiques : https://jardinierparesseux.com/2016/01/09/des-plantes-dinterieur-non-toxiques/ .

Enfin, certaines plantes ne sont pas toxiques mais peuvent êtres très allergisantes et doivent être si possible éloignées des personnes sensibles.

Sources :

https://www.aujardin.info/fiches/les_toxiques.php

https://www.researchgate.net/publication/334760745_Poisonous_Houseplants

https://www.ourhouseplants.com/guides/poisonous-houseplants

Partagez sur les réseaux sociaux :

Donnez votre avis