S'informer : La biodiversité des jardins

Animaux, plantes et habitats font la richesse de votre jardin et participent à son équilibre et à son esthétisme. Cette rubrique vous permet de mieux connaître cette biodiversité et vous donnera des conseils pour l’accueillir dans votre jardin !

Les musaraignes

Quelle place pour ces micro-mammifères ?

Du jardin au grenier, les musaraignes nous rendent indifférents ou, au pire, nous font peur. Elles sont pourtant aussi utiles que discrètes. Découvrez pourquoi, et apprenez à leur laisser une toute petite place dans votre jardin !

Quelle place pour ces micro-mammifères ?

Biosphoto-JF.Noblet-musaraigne
© B. Cavignaux / Biosphoto
©Christian Meyer-Biosphoto_30534.jpg
© C. Meyer / Biosphoto

Pourquoi s’intéresser aux musaraignes ?

Malgré la toute petite taille de ces mammifères, leur efficacité n’est plus à démontrer !
Les musaraignes rendent de nombreux services aux jardiniers. En effet, elles font partie des petits animaux indispensables au jardin car elles sont prédatrices de nombreux animaux pouvant causer des dégâts que l’on aimerait parfois voir moins nombreux. Elles se nourrissent d’insectes, d’araignées, d’escargots et de vers restant indifférentent à nos fruits et légumes. Pour trouver des proies, elles sont capables de pénétrer dans des endroits difficiles d’accès (branches, racines, trous profonds, etc.).
Les musaraignes font le régal des oiseaux du jardin (pies, corneilles, chouettes et corbeaux) et de bien d’autres animaux (fouine, vipère, etc.).

©Emmanuel Lattes-Biosphoto_150501.jpg
© E. Lattes / Biosphoto

Qui sont-elles ?

Avec 368 espèces dont 10 espèces en France, les musaraignes représentent la plus vaste famille d’insectivores.
Les musaraignes sont des petits mammifères solitaires au museau fin et très allongé, ce qui les différencie d’un coup d’œil des mulots et des campagnols. Elles ont également de tout petits yeux ce qui leur vaut une réputation de myope, et des pattes à cinq orteils.
Rien n’arrête les musaraignes : jour et nuit, été comme hiver, elles sont de sortie dans nos jardins. Elles s’abritent dans des nids constitués de feuilles mortes, de mousses et d’herbes sèches ou dans des recoins naturels (herbes hautes, muret, paille, etc.). Elles vivent environ quinze mois et mettent bas quatre à cinq fois par an. À chaque portée, il y a quatre à neuf petits ; malheureusement, la mortalité juvénile est importante.

10

C’est le pourcentage de la masse corporelle que représente le cerveau. Serait-ce un signe d’intelligence ?

Comment accueillir les musaraignes ?

* Mettez en place une friche pour permettre aux musaraignes de s’abriter dans les herbes folles.
* Couvrez certains endroits du jardin avec des feuilles mortes pour constituer une litière, les musaraignes adorent fouiller avec leur long museau dans la litière.
Le compost est l’endroit où leur nourriture est abondante. Alors, recyclez vos déchets verts et organiques en compost !
* Les chats adorent jouer avec les musaraignes. Pour éviter qu’ils ne nuisent aux musaraignes, mettez leurs deux grelots autour du cou. Le bruit avertira les musaraignes et les fera fuir !
* Les abris sont un plus si vous ne possédez pas de muret ni d’amas pierreux dans votre jardin. Il suffit d’une planche inclinée contre un mur et au ras du sol, ou d’un tas de briques ou tuiles. Pas besoin d’être expert en bricolage pour construire un abri aux musaraignes !

Notes et références

Bibliographie

Les musaraignes, N. Lugon-Moulin, Porte Plumes, 2003

Partagez sur les réseaux sociaux :

Donnez votre avis