S'informer : La biodiversité des jardins

Animaux, plantes et habitats font la richesse de votre jardin et participent à son équilibre et à son esthétisme. Cette rubrique vous permet de mieux connaître cette biodiversité et vous donnera des conseils pour l’accueillir dans votre jardin !

Le tas de bois

Bien plus qu'’un amas de branches !

Un simple tas de bois laissé dans un coin du jardin accueille tout un cortège d’espèces animales et végétales très diversifiées !

Bien plus qu’’un amas de branches !

Biosphoto-R.Henno-tas-de-bois
© C. Ruoso / Biosphoto

Un habitat privilégié pour de nombreuses espèces !

Le tas de bois constitue un habitat très prisé par de nombreuses espèces du jardin qui viennent y chercher un refuge contre les prédateursun abri pour faire leur nid, ou encore un lieu pour se protéger des intempéries et passer l’hiver.
Ainsi le hérisson qui hiberne jusqu’en avril, y installe un nid douillet composé de mousses et de feuilles mortes.

Véritables consommateurs d’insectes, de nombreux amphibiens (grenouilles, crapauds, tritons, salamandres), y trouvent en journée un abri dans les parties du bois les plus humides. La nuit, ils se délecteront des limaces, des cloportes et des larves d’insectes.
Le tas de bois fournit aussi à de nombreuses espèces végétales un support de croissance très convoité par les lichens, les champignons et les mousses.

Un abri accueillant pour de nombreux insectes !

Le tas de bois constitue un milieu attractif pour de nombreux insectes mangeurs de bois (les insectes xylophages) qui, en décomposant le bois mort, participent à l’enrichissement du sol en matière organique. Ainsi le Lucane cerf-volant (Lucanus cervus), espèce protégée au niveau européen, ou encore la Rosalie des Alpes (Rosalia alpina) y trouvent un garde-manger qui servira aussi à alimenter leurs larves. À l’affût des insectes, les pics seront alors attirés et viendront creuser le bois pour se nourrir des larves. N’ayez crainte ! Ces insectes ne risquent pas de coloniser vos arbres sains, car ils sont uniquement attirés par le bois mort.

50%

C’est le pourcentage d’insectes vivant au dépend du bois mort ( les insectes saproxyliques) qui sont menacés. Alors n’hésitez pas à laisser un tas de bois pour les préserver.

Un geste à la portée de tous !

Au lieu de vous débarrasser du bois d’élagage ou des branches tombées à terre,  n’hésitez pasà installer dans un coin de votre jardin un tas de bois mort. Dites-vous que plus le bois se décomposera, plus vous accueillerez une faune et une flore diversifiées. Pour ce faire, empilez des grosses branches ou des bûches, à l’ombre ou près d’une haie, et recouvrez-les de feuilles mortes ou de foin.

Les arbres déracinés ont eux aussi leur rôle à jouer !

En plus du tas de bois mort, les arbres tombés à terre lors d’une tempête accueillent eux aussi de nombreux pensionnaires : oiseaux, mammifères, insectes champignons, mousses, lichens…. Alors jetez un œil attentifs à ces véritables refuges avant de les enlever !

Partagez sur les réseaux sociaux :

Donnez votre avis