S'informer : La biodiversité des jardins

Animaux, plantes et habitats font la richesse de votre jardin et participent à son équilibre et à son esthétisme. Cette rubrique vous permet de mieux connaître cette biodiversité et vous donnera des conseils pour l’accueillir dans votre jardin !

Le hanneton commun

Jadis chassé, rare de nos jours

Le hanneton commun est un insecte qui a été éradiqué de certaines régions alors qu’il détenait une place écologique importante. Tentons donc aujourd’hui d’apprendre à cohabiter avec lui au mieux afin de maintenir et rééquilibrer notre écosystème.

Jadis chassé, rare de nos jours

Biosphoto-M.Pihet-hanneton
© C.Seibert / Noé
Protocole-ICE.JPG
© A. Harnéquaux / Noé

Cet été, observez-le chez vous !

Noé vous propose de réaliser un protocole simple tout en participant à un projet scientifique ! Entrez dans le monde fascinant de la nuit en participant à l’enquête Insectes et Ciel étoilé ! Découvrez le guide très pratique pour vous aider à reconnaître les insectes nocturnes et les étoiles.

 

 

©Joël Héras-Biosphoto_539581.jpg
© J. Héras / Biosphoto

Pourquoi s’intéresser au Hanneton ?

Le Hanneton tient une place forte dans notre mémoire collective bien que la plupart d’entre nous ne sachent plus vraiment pourquoi et ne se souviennent pas du hannetonnage (la chasse aux hannetons).

Il y a une cinquantaine d’année, le hanneton posait en effet un sérieux problème aux agriculteurs et jardiniers, car au stade larvaire, il se nourrit de racines et au stade adulte de feuilles d’arbre fruitier. Sa prolifération peut donc diminuer la production des cultures. Cette prolifération était visible tous les trois ans au moment de l’envol des adultes (cette année-là s’appelait alors « l’année du hanneton »). Nombre d’espèces prédatrices (oiseux insectivores, rapaces nocturnes, chauves-souris, etc.) avaient leur cycle de vie réglé sur cet envol. De nos jours, suite à l’utilisation massive des pesticides, à l’élimination des haies dans les campagnes et au labour mécanique qui ont réduit sa population à quasi-néant, ce grand envol du hanneton est à peine visible. Ce déclin perturbe ainsi les cycles et équilibres biologiques et notamment les chaînes alimentaires.

©Jean-Michel Groult -Biosphoto_499759.jpg
© J.-M. Groult / Biosphoto

Qui est-il ?

Le hanneton commun (Melolontha melolontha) est un coléoptère. Adulte, il mesure environ 25 mm en longueur et 15 mm en largeur. Il a de belles antennes rouges et des élytres couleur acajou. On reconnaît facilement son vol balourd et poussif les soirs de printemps autour des bois et forêts, et parfois contre nos fenêtres éclairées. Ses larves mesurant environ 35 mm, sont potelées, au corps annelé blanchâtre et à la tête acajou. Elles se recroquevillent sur elle-même quand on les extirpe du sol. Malgré cette description, il est difficile de différencier tous les vers blancs des jardins !

Comment cohabiter avec ?

  • Pour éviter sa prolifération, favorisez ses prédateurs naturels : les merles, les grives et autres oiseaux insectivores ; les hérissons et autres animaux du jardin.
  • Montez la hauteur de tonte de la pelouse : une pelouse rase profite à la ponte des femelles alors qu’une hauteur de 8 voire 10 cm les gêne fortement et les expose aux prédateurs. N’enfouissez pas de fumier ou de compost dans votre pelouse car ils sont attirés par l’enfouissement de la matière organique.
  • Entretenez votre sol en bonne santé. Un sol trop humide décuple la vitesse de déplacement des larves et ainsi leurs dégâts, et un sol subissant la sécheresse ne permettra pas à la pelouse de se défendre correctement. La bonne solution est d’arroser fortement, mais avec des fréquences les plus faibles possibles pour stimuler les systèmes racinaires, cela sans stresser de trop les végétaux.
  • Si nécessaire, vous pouvez lutter biologiquement contre le Hanneton en épandant des nématodes parasites des larves (Heterorhabditis bacteriophora) vendus en jardinerie.

Notes et références

Liens internets

L’année des hannetons, Cergy-Pontoise, Gilles Carcassès (juin 2014)

Partagez sur les réseaux sociaux :

Donnez votre avis