S'informer : La biodiversité des jardins

Animaux, plantes et habitats font la richesse de votre jardin et participent à son équilibre et à son esthétisme. Cette rubrique vous permet de mieux connaître cette biodiversité et vous donnera des conseils pour l’accueillir dans votre jardin !

Le paon du jour

Le paon du jour tient son nom scientifique Aglais Io lui vient de la prêtresse Io, confiée à la garde d’Argos qu’Héra transforma en paon près que Zeus ait réussi à séduire Io. C’est sans doute cette transformation qui inspira les scientifiques : en effet, les ailes de ce papillon arborent des ocelles colorées qui font penser à la queue du paon.

Paon du jour sur prunellier © Michel Rauch / Biosphoto

La chenille du paon du jour contraste avec le papillon adulte. Elle est noire, ponctuée de taches blanches et recouverte d’épines noires. Durant les trois premiers stades de leur vie, les chenilles vivent en communauté dans des massifs d’orties. Elles peuvent aussi s’aventurer sur des plants de houblon.

Chenilles du paon du jour sur une tige d’ortie. © Stéphanie Vitzthum / Biosphoto

 

Une fois adulte, le paon du jour peut atteindre une envergure de 4,5 à 6,5 cm. Ses ailes sont très colorées : sur un fond rouge se développent des motifs bruns et blancs et surtout ces ocelles caractéristiques amenant du bleu et du rouge. Ces étonnants motifs qui peuvent évoquer une tête de chat sont dits aposématiques : ils préviennent les prédateurs de la toxicité du papillon, l’engageant à ne pas plus s’approcher.

 

 

 

 

Le dessous des ailes est plus sobre mais tout aussi remarquable. Dans les tons sombres, elles s’ornent de fines marbrures et veines du plus bel effet et qui lui permettent aussi de se camoufler dans les zones ombragées.

Paon du jour sur fleur de chardon. © Joël Héras / Biosphoto

Le paon du jour est un papillon qui passe l’hiver en étant adulte. Il s’installe alors confortablement dans nos greniers, garages, hangars ou granges pour hiberner. Il peut ainsi résister à des températures allant jusqu’à -20°C.

Malgré sa popularité et sa rusticité, le paon du jour connait localement un recul de population. Majoritairement en cause, la disparition de sa plante hôte, l’ortie, qui souffre de sa mauvaise réputation et d’un usage intensif d’ engrais azotés dans l’agriculture. Ce papillon souffre aussi des fauches mal gérées. En effet, il passe un long moment de son cycle de développement sur les mêmes plantes et peut pâtir de leur coupe au mauvais moment.

Pour aider le paon du jour, ne tondez ou ne fauchez pas vos jardins impétueusement ! En fonction de la météo leur période de développement peut varier. Observez-donc vos orties ou plantes hautes avant de vous lancer dans une tonte ou un fauchage. Et bien-sûr n’arrachez pas vos orties au printemps. Vous pourrez ensuite les réutiliser en purin pour nourrir vos plantes ou en soupe pour votre consommation !

 

Partagez sur les réseaux sociaux :

Donnez votre avis