S'informer : Les Conseils de Noé

Ces fiches conseils expliquent l’intérêt des 10 gestes de la Charte des Jardins de Noé et comment les mettre en pratique.

Le marcottage

Le marcottage est une technique de jardinage basée sur une capacité naturelle des plantes à se propager. On peut parler aussi de multiplication végétative ou encore de reproduction asexuée. C’est ce qu’on appelle le marcottage naturel. Parmi les plantes capables de marcottage, on retrouve : la ronce, le cyprès de Leyland, le fraisier ou encore le tilleul. Appliqué au jardinage, ce principe est une des techniques simples permettant d’obtenir de nouveau plants à partir d’une seule.

Il existe plusieurs types de marcottage :

Le marcottage par couchage

Il s’agit de la méthode la plus simple.

http://la-pelle-du-jardin.blogspot.com/p/produire-ses-plants.html

  • Il faut tout d’abord sélectionner un rameau sans fleur qui soit vigoureux et en bonne santé. Sélectionnez un rameau qui ne soit pas trop éloigné du sol afin qu’il puisse toucher la terre sans se casser. Pensez à bien retirer toutes les feuilles de la branche.
  • Dans un trou d’à peu près 5 cm de profondeur, maintenez la branche au sol grâce à un crochet en U.
  • Pour aider le nouveau plant à faire des racines, vous pouvez entailler légèrement le stolon sur le dessous, pas plus que la moitié de la largeur du rameau et y insérer un grain de blé pour maintenir l’ouverture. Ainsi, les racines pousseront plus facilement. L’entaille doit être oblique et juste en dessous d’un nœud de feuille.
  • Mettez en place un tuteur afin de relever et fixer l’extrémité du rameau.
  • Une fois cette étape réalisée, il est temps de recouvrir avec du terreau et de bien arroser.
  • Quelques mois plus tard, vous pourrez couper le nouveau plant de sa plante-mère.
Quand ?

Le marcottage par couchage peut se réaliser au tout début du printemps en utilisant une branche « dormante » ou à la fin de l’été avec une branche mature.

Avec quelles plantes ?

Certaines plantes sont plus sensibles au marcottage par couchage, en particulier les plantes grimpantes comme le chèvrefeuille.

Le marcottage par buttage

http://permafroid.blogspot.com/2014/02/video-marcottage-par-buttage.html

Cette technique permet à la plante de créer de nouveaux plants depuis sa base.

Pour cela, sur une plante dont les branches ont été préalablement coupées, recouvrez la base avec du compost et du terreau. De jeunes rameaux devraient se former sur les extrémités coupées de la plante-mère. Les racines se développeront dans la couche de compost et de terreau.

Quelques mois plus tard, vous pourrez récupérer les jeunes plants en essayant de garder le plus de racines possibles.

Quand ?

Ce marcottage se fait à la sortie de l’hiver. La découpe des jeunes plants à l’automne.

Avec quelles plantes ?

Le marcottage par buttage va concerner surtout des plantes qui poussent en touffe comme le thym ou la sauge.

Le marcottage en serpenteau

http://hortidact.eklablog.com/les-multiplications-vegetative-marcottage-a57617779

Il s’agit d’une variante du marcottage par couchage que nous avons vu plus haut. Prenez un long rameau de la plante-mère et amenez-le au sol comme dans un marcottage par couchage. Ensuite, creusez plusieurs trous de 5 cm de profondeur les uns à la suite des autres selon la longueur du rameau. L’idée est d’apposer le rameau en différents points de marcottage par couchage sur le sol pour former plusieurs nouveaux plants.

L’avantage est qu’en une seule manipulation, on produit plusieurs nouveaux plants.

Quand ?

Le marcottage en serpenteaux peut se réaliser au tout début du printemps en utilisant une branche « dormante » ou à la fin de l’été avec une branche mature.

Avec quelles plantes ?

Cette technique fonctionne avec des plantes possédant des rameaux assez longs. Les framboisiers ou le lierre sont de bons candidats au marcottage en serpenteau.

Le marcottage par long bois

Cas particulier : le marcottage à long bois

https://jardinage.ooreka.fr/fiche/voir/253292/marcotter-par-couchage

Encore une fois, c’est le même principe que le marcottage par couchage mais sur une longue portion de rameaux. Après avoir creusé un trou qui fasse toute la longueur du rameau, maintenez-le au sol grâce à des crochets en U qui sépareront chacun des nouveaux plants. Recouvrez le rameau sur toute la longueur de compost et de terreau. Comme pour le marcottage en serpenteaux, on produit ainsi plusieurs jeunes plants en une seule manipulation. Cependant, cette technique est très coûteuse en énergie pour la plante-mère.

Quand ?

Au tout début du printemps en utilisant une branche « dormante » ou à la fin de l’été avec une branche mature.

Avec quelles plantes ?

Lierre, chèvrefeuille et noisetier, par exemples, répondent bien à cette technique.

Le marcottage aérien

Fichier:Marcottage aerien jardins-plantes.jpg

https://www.ekopedia.fr/wiki/Fichier:Marcottage_aerien_jardins-plantes.jpg

Le marcottage aérien est le plus technique. Il s’applique sur des plants qui ne peuvent accéder à la terre directement. Il faut donc créer un espace directement sur la plante qui permette à la branche de produire de nouvelles racines. C’est pourquoi il sied particulièrement aux plantes d’intérieur. En premier lieu, il faut enlever les feuilles éventuellement présentes sur la partie du rameau à marcotter. Ensuite, faites une incision comme pour le marcottage simple : en oblique, ne dépassant pas la moitié de la largeur du rameau. Appliquez ensuite de l’hormone de bouturage sur la zone et appliquez une couche de terreau. Maintenez le tout avec une sachet et de la ficelle. Dès l’apparition des racines, vous pourrez alors couper le nouveau plant de la plante-mère.


Le saviez-vous ?

Il est possible de fabriquer votre hormone de bouturage chez vous ! De nombreuses recettes sont disponibles dont celle-ci sur le site de jardinage du monde.


Le marcottage est une bonne illustration de l’inspiration que peut nous donner le monde vivant dans nos activités humaines. Les plantes ont beaucoup de stratégies pour se multiplier et le marcottage en est une. Les humains ont réussi à s’approprier cette capacité pour aider nos chers amis végétaux à avoir une grande famille !

A votre tour de tester le marcottage !


Sources

https://content.ces.ncsu.edu/plant-propagation-by-layering-instructions-for-the-home-gardener

https://www.rhs.org.uk/advice/profile?PID=358

http://www.bbc.co.uk/gardening/basics/techniques/propagation_layering1.shtml

https://www.aujardin.info/fiches/marcottage.php

https://jardinage.lemonde.fr/dossier-282-marcottage-methode-multiplication-plantes.html

Partagez sur les réseaux sociaux :

Donnez votre avis