S'informer : La biodiversité des jardins

Animaux, plantes et habitats font la richesse de votre jardin et participent à son équilibre et à son esthétisme. Cette rubrique vous permet de mieux connaître cette biodiversité et vous donnera des conseils pour l’accueillir dans votre jardin !

Le Ceanothe, l’arbuste à la sublime floraison bleue

Le Ceanothe de Santa Barbara – Ceanothus impressus en latin – est également appelé Lilas de Californie. Son parfum délicat et ses jolies inflorescences bleues font de lui un arbuste incontournable des jardins et un ami des ces habitants.

(Source : Muriel Hazan / Biosphoto)

Pourquoi s’intéresser au Ceanothe ?

Le Ceanothe est un arbuste florifère au feuillage persistant de la famille des Rhamnacées. Il existe une cinquantaine de variétés de Ceanothe. Le Ceanothus impressus de son port libre et étalé crée une ambiance singulière et colorée dans votre jardin. Mais pas que …

C’est également un arbuste mellifère, ses petites fleurs qui s’épanouissent d’avril à juin attirent nos amis les abeilles. Source de pollen et de nectar, la présence du Ceanothe est la promesse de belles rencontres au jardin ! Et contrairement ce que nous pouvons penser, les abeilles occupées à butiner ne piquent pas ! Ainsi en favorisant le Ceanothe dans nos jardins, nous offrons un abri et un garde-manger aux pollinisateurs qui ont du mal à trouver un lieu de vie et de la nourriture.

Le Ceanothe se plante au printemps et à l’automne. La variété impressus se présente comme un arbuste persistant à petites feuilles vertes foncés créant de magnifiques associations avec des plantes à fleurs blanches et au feuillage panaché. Il se plait au soleil aussi bien palissé contre un mur ou contre une clôture.

(Source : NouN / Biosphoto)

Allié des jardiniers

Comme la plupart des espèces à feuillage persistant, le Ceanothus impressus a une excellente résistance à la pollution atmosphérique et aux températures extrêmes. Ce dernier est très résistant aux maladies. Une taille régulière et un apport d’engrais n’est pas nécessaire. C’est un allié du jardinage au naturel ! Quant à l’arrosage il vaut mieux peu que trop : un arrosage à la plantation la première année puis un deuxième arrosage la deuxième suffisent.

Le Ceanothe peut être frileux passé – 7°, dans ce cas n’hésitez pas à le tailler à un tiers en hiver puis couvrez le pour l’aider à passer l’hiver.

Les chenilles raffolent de cette plante ! On préconise de diluer du café et de l’eau (quatre tasses d’eau pour une tasse de café) et d’asperger ce mélange sur les feuilles ou d’imbiber le sol. En effet des scientifiques cherchant un remède pour à la surpopulation de grenouilles à Hawaï, ont découvert que la solution contenant de la caféine n’avait aucun effet sur les batraciens mais qu’elle avait eu une puissante action répulsive sur les gastéropodes et les lépidoptères. Il semble que la concentration de 0,1% de caféine soit optimale.

Cependant, comme il n’est pas certain que toutes les plantes soient de grandes amatrices de café et y soient résistantes, il est recommandé de tester cette méthode avec précaution avant toute application.

ANECDOTE

Les feuilles et les fleurs du Ceanothe contiennent de la saponine*. Lorsque les parties aériennes du cette plante sont broyées et mises au contact de l’eau, cela produit un savon très doux sans agresser la peau.

Saponine* : molécule extraite de diverses plantes (saponaire, bois de Panama, feuille de lierre, etc.) dont la solution aqueuse mousse par simple agitation.

Sources :

MEYS S. Je fais fuir les escargots et les limaces ! La plage édition, 2013. 112 pages.

Partagez sur les réseaux sociaux :

Donnez votre avis