S'informer : La biodiversité des jardins

Animaux, plantes et habitats font la richesse de votre jardin et participent à son équilibre et à son esthétisme. Cette rubrique vous permet de mieux connaître cette biodiversité et vous donnera des conseils pour l’accueillir dans votre jardin !

La Sittelle torchepot

La Sittelle torchepot (Sitta europaea), passereau de la famille des Sittidae, tient son nom du fait que la Sittelle maçonne l’entrée du trou de son nid à sa taille.

La Sittelle torchepot a la taille d’un moineau et se caractérise par un contraste très marqué entre ses parties supérieures bleues/grises et ses parties inférieures roux pâle. On la reconnaît aussi grâce à son bec long et pointu, le bandeau noir traversant chaque œil, ainsi que par sa queue courte. Mais une de ses caractéristiques les plus remarquables est sa capacité à descendre des arbres la tête en avant, aucun autre oiseau européen ne peut faire cela.

© André Simon / Biosphoto – Sittelle sur un tronc avec des graines dans le bec – Lorraine

Habitat

La Sittelle torchepot est strictement sédentaire et se rencontre sur toute la France. Elle privilégie les vieilles forêts mixtes ou de feuillus, mais on peut aussi la trouver dans des parcs ou des grands jardins avec des vieux arbres. Ces habitats fournissent à la sittelle à la fois une nourriture abondante et des cavités pour nicher.

Reproduction :

Les couples de sittelles sont unis à vie et au printemps, commence la recherche d’un nid. La nidification se fait dans un trou d’arbre, souvent une loge de pic, mais peut également se passer dans un nichoir artificiel. La femelle nettoie l’intérieur des cavités puis maçonne l’entrée du nid à sa taille avec un mélange de boue pour éviter la prédation. 6 à 8 œufs tachetés de rouge sont pondus en avril et l’incubation dure quinze jours. À l’éclosion, les deux parents nourrissent et évacuent les sacs fécaux et les oisillons sortent du nid 3 semaines plus tard. Les secondes nichées sont très rares.

© Konrad Wothe / Minden Pictures / Biosphoto – Sittelle torchepot portant de l’argile pour maçonner son nid

Alimentation

Le régime alimentaire de la sittelle change en fonction des saisons. Pendant les beaux jours, elle s’alimente principalement d’insectes et de larves notamment de chenilles et de coléoptères qu’elle trouve sur les écorces ou les rameaux des branches. En automne et en hiver, elle complète son alimentation de fruits à coques et de graines. Durant cette période elle vient volontiers aux mangeoires.

Birdlab

La Sittelle torchepot ainsi qu’un grand nombre d’oiseaux sont étudiés par le MNHN à travers le programme de sciences participatives Birdlab. Ce programme fut créé pour étudier la stratégie de nourrissage des oiseaux à travers un jeu collaboratif. Pour participer, il suffit d’installer deux mangeoires dans votre jardin, balcon ou terrasse et de suivre en temps réel les allées et venues des oiseaux qui viennent s’y nourrir via l’application Birdlab.  > En savoir plus 

Un oiseau utile dans le jardin 

La Sittelle torchepot fait partie des oiseaux utiles au jardin, car elles éliminent les insectes nuisibles des arbres, arbustes, haies, bosquets… En hiver, elle participe à des rondes hivernales comme les mésanges.

© Michel Rauch / Biosphoto – Sitelles torchepots (Sitta europaea) face à face, Parc naturel régional des Vosges du Nord, France

Source :
Partagez sur les réseaux sociaux :

Donnez votre avis