S'informer : La biodiversité des jardins

Animaux, plantes et habitats font la richesse de votre jardin et participent à son équilibre et à son esthétisme. Cette rubrique vous permet de mieux connaître cette biodiversité et vous donnera des conseils pour l’accueillir dans votre jardin !

La Consoude officinale ou Grande consoude

Faisant partie de la grande famille des Borraginacées, comme de nombreuses plantes cultivées au jardin telles que les pulmonaires ou les myosotis, la grande consoude (Symphytum officinalis) est une plante vivace très rustique.

La consoude est une grande plante d’une hauteur pouvant aller de 30 à 130 cm, qui forme une touffe aux tiges dressées portant de larges feuilles pointues vert foncé. Elle possède une floraison en cymes formées de fleurs en corolle dont la couleur varie du blanc au jaune et du rose au violet voir au bleu selon les pieds.

On la rencontre couramment dans les zones naturelles : prés humides, fossés et au bord des ruisseaux un peu partout en France. La consoude officinale est souvent indicatrice de terre riche et de sol humide et est également couramment cultivée dans les jardins. Mellifères, ses fleurs sont fécondées par les insectes et les graines dispersées par les fourmis. Son enracinement peut être très profond car elle possède un imposant système racinaire.

© Friedrich Strauss / Biosphoto – Consoude officinal (Symphytum officinale)

Les utilisations de la Grande consoude

La Grande consoude est très appréciée dans le jardin puisque ses profondes racines lui permettent de ramener de nombreux oligo-éléments et minéraux du sous-sol. Elle est, pour cela, souvent plantés autour d’arbres fruitiers. Mais la consoude est souvent utilisée comme engrais car très riche en potasse, phosphore et calcium, ce qui en fait un engrais idéal pour les fruits et les fleurs (tomates, fraisier… ) et peut être utilisée en purin ou en paillage.

Le purin de consoude

Le purin est obtenu en recouvrant de 10 litres d’eau et en laissant macérer, 1 kg de feuilles et tiges hachées de consoude dans un récipient couvert mais non totalement hermétique. On laisse le mélange macérer en mélangeant tous les jours et lorsque les bulles disparaissent le purin est prêt à l’emploi et ne doit plus qu’être filtré. Dilué à 10 %, il devient un engrais riche en potassium mais pas trop riche en azote et est utilisé au printemps pour booster la croissance des végétaux mais aussi la floraison et la fructification. Dilué à 5%, le purin de consoude devient répulsif pour traiter les pucerons et peut aussi être utilisé comme un activateur de compost. Le purin de consoude est un produit maison dont la vente et interdite et qui comme tout purin, ne doit pas être conservé trop longtemps. Il est également nécessaire durant sa préparation et son utilisation de respecter certaines règles : port de gants, utilisation de matériel propre et stockage hors de la portée des enfants.

 

© Jean-Michel Groult / Biosphoto – Apport de purin de consoude à un arbre fruitier

Le terme consoude vient du latin consolidare « consolider, affermir » et à donner son nom à la consoude en raison de ses vertus à cicatriser les plaies et à consolider les fractures. En effet, la consoude officinale produit un composé naturel cicatrisant : l’allantoïne et est utilisée depuis l’Antiquité pour soigner inflammations, brûlures, plaies, par lotion et cataplasme de feuilles ou de racines.

Cultiver et entretenir la consoude

Comment cultiver la consoude officinale ?

C’est une plante facile à introduire dans n’importe quel jardin, elle apprécie les sols roches riches et humifères et a besoin d’une exposition ensoleillée à semi-ombragée. Toutefois, très vigoureuse et possédant un enracinement profond, une fois la consoude installée, elle y reste !

Comment entretenir la consoude ?

Aucun entretien particulier ne s’impose et la consoude n’est pas sensible aux attaques extérieures (maladies, nuisibles et parasites).

Comment multiplier la consoude ?

Il est très simple de procéder à des boutures de racine car le moindre morceau se transforme en nouveau pied. Sinon, il est possible de diviser les pieds.

Sources :
Partagez sur les réseaux sociaux :

Donnez votre avis