S'informer : Non classé

Le mimosa

Le mimosa d’hiver, ou acacia dealbata, de la famille des mimosacées se reconnait à son tronc lisse et sombre, ses feuilles persistantes finement laminées et à sa solaire floraison hivernale. Il peut atteindre jusqu’à 10m de hauteur, augmentant sa croissance de 30 à 60 cm par an. C’est à James Cook que l’on doit l’arrivée du mimosa en Europe. Il… En savoir plus

Enquête sur la construction de bois, partie 1 : Histoire et techniques

A la construction de bois s’attachent de nombreux préjugés : les constructions de bois brûlent vite en cas d’incendie, les maisons de bois sont dévorées par les insectes, le bois demande beaucoup d’entretien … L’histoire de l’architecture de bois est pourtant longue. Pendant de nombreux milliers d’années, le bois fût un des matériau le plus employé dans l’architecture. Dans certaines partie… En savoir plus

Végétation, architecture et patrimoine : une combinaison pas si incongrue …

Nous vous proposons de commencer le conseil de ce mois-ci par un peu de philosophie les pieds dans l’herbe et de nous interroger sur les ruines … Un mur écroulé, les restes d’un moulin, d’un lavoir, un puit qui s’étiole. Voici quelques exemple des petites ruines dont nos jardins se font l’écrin. La ruine fait-elle désordre ? Que faut-il en faire ?… En savoir plus

Taille et élagage, quelques précautions

Dès que les dernières feuilles tombent de nos arbres, nous sommes tentés de sortir sécateurs, cisailles, scies ou tronçonneuses pour un éclaircissement annuel. Cette impulsion peut nous reprendre au moindre signe de faiblesse d’une branche égarée. Nous nous tournons alors vers l’élagage, qui ne concerne que les branches jugés inutiles, dangereuses ou mortes, ou vers la taille qui permet, elle,… En savoir plus

Recycler et réutiliser son marc de café

Janvier et ses frimas donnent envie de boissons chaudes et stimulantes. L’appel du café matinal ou de début d’après-midi se fait parfois impérieux. Si comme nous, vous avez délaissé les capsules trop polluantes et êtes (re)passés au café filtre, à la machine à piston ou à la cafetière italienne, il doit vous rester sur les bras une quantité non négligeable… En savoir plus

Le Sorbier des oiseleurs

Le Sorbier des oiseleurs ou Sorbier des oiseaux (Sorbus aucuparia) est un petit arbre appartenant à la famille des Rosacés. Parfois appelé « sorbier sauvage », cet arbre peut vivre plus de 100 ans. Reconnaissable à son port conique et à son écorce lisse et grisâtre et dépassant rarement les 7 m de haut, le sorbier possède de longues feuilles… En savoir plus

Comment accueillir les insectes chez soi ?

Les insectes ont un rôle essentiel dans le monde vivant et leur conservation en est d’autant plus primordiale. Faisant partie de diverses chaînes alimentaires, les insectes ont aussi de nombreux rôles dans les écosystèmes. Grands acteurs de la pollinisation, les insectes nectarivores (bourdons, papillons, abeilles, mouches, syrphes, etc.) s’occupent de polliniser les plantes et sans eux, on estime que près… En savoir plus

La Sittelle torchepot

La Sittelle torchepot (Sitta europaea), passereau de la famille des Sittidae, tient son nom du fait que la Sittelle maçonne l’entrée du trou de son nid à sa taille. La Sittelle torchepot a la taille d’un moineau et se caractérise par un contraste très marqué entre ses parties supérieures bleues/grises et ses parties inférieures roux pâle. On la reconnaît aussi grâce à son bec long et pointu, le bandeau noir traversant chaque œil,… En savoir plus

Le sol : mieux le connaître pour l’améliorer

Le sol est essentiel dans le jardin, c’est le support de toute la vie, mais il est parfois délaissé. Le sol est le résultat de l’altération de la roche mère (couche terrestre) par divers processus physiques, chimiques et biologiques au contact de l’atmosphère et des êtres vivants. Ce processus d’altération est très long et il faudrait en moyenne 500 ans pour… En savoir plus

La salamandre tachetée

La salamandre tachetée ou Salamandra salamandra est un urodèle de la famille des Salamandridae. Un urodèle est un amphibien qui se déplace sur quatre pattes et conserve une queue à l’âge adulte. Le nom vernaculaire de « salamandre tachetée » peut aussi être attribué à d’autres espèces ou sous-espèces du genre Salamandra qui possèdent également un motif tacheté. On peut citer notamment… En savoir plus