S'informer : La biodiversité des jardins

Animaux, plantes et habitats font la richesse de votre jardin et participent à son équilibre et à son esthétisme. Cette rubrique vous permet de mieux connaître cette biodiversité et vous donnera des conseils pour l’accueillir dans votre jardin !

La pipistrelle

Pipistrelle commune accrochée à un morceau de bois. © imageBROKER / Reinhard Hoelz / Biosphoto

 

La pipistrelle, Pipistrellus pipistrellus, est la plus petite chauve-souris d’Europe.

Cette espèce, anthropophile, vit dans les villages et villes, parcs, jardins et forêt.

Les colonies peuvent occuper toutes sortes de gîtes, qu’ils soient arboricoles (trous de pic, fentes, fissures ou autres arbres creux) ou anthropiques (nichoirs, habitations).

Contrairement au rongeur dont elle partage le nom, les chauves-souris ne causent pas de dommages sur les câbles ou l’isolation des bâtiments. Elles ne font pas de nids et ainsi ne déplacent ni n’accumulent de matériel divers. Les chauves-souris n’ont en général qu’un petit par an, pas de risque de les voir proliférer comme des lapins !

La pipistrelle est une très bonne chasseuse qui peut nous être bien utile !

Un individu peut chasser à lui seul jusqu’à 600 insectes par heure et prend le relais des oiseaux à la nuit tombée. Ces chauves-souris assurent ainsi une protection 24h/24h contre les insectes nuisibles. En plus de décimer des colonies de moustiques, elles s’attaquent aussi à certains papillons de nuit, par exemple la noctuelle, très friande de jeunes plantations, qui endommagent les vergers, potagers et vignes.

Pipistrelle commune chassant. ©Photoshot / Stephen Dalton / Biosphoto

Un des très rare désagréments liés à la présence des chauves-souris est le guano, formé par l’amas de leurs excréments. Mais ici encore la chauve-souris se fait votre alliée puisque le guano fait un excellent engrais. Vous pourrez l’utiliser seul au printemps ou en addition d’un engrais vert ou organique (compost, fumier) à l’automne pour éviter que l’azote qu’il contient ne soit lessivé pendant l’hiver.

Pour accueillir les pipistrelles, vous pouvez installer des gîtes, achetés dans le commerce ou confectionnés par vos soins. Utilisez un bois non traité pour créer un nichoir ouvert par le bas, avec les planches intérieures striées pour ménager des appuis et une ouverture de quelques centimètres qui suffiront aux minuscules pipistrelles. Pour vous faciliter la tâche de récupération du guano, installez une bâche à l’aplomb de ces nichoirs !

 

Partagez sur les réseaux sociaux :

Donnez votre avis