A propos de ce jardin

Amoureux de nature sauvage, émerveillés par les abeilles et la biodiversité, Céline Locqueville et Alain Richard ont créé ce lieu en Bourgogne, en 2010 : http://petitesruches.fr
où prennent place des ruches de préservation des abeilles et nichoirs à insectes, nombreuses plantes mellifères, vivaces, prairies fleuries, palissades et structures tressées, murs à insectes… etc
Toute l’année y sont organisés des visites, des stages d’apiculture écologique,  de vannerie sauvage, fabrication de ruches en paille, journées découvertes des plantes…
« Ce lieu est un terrain d’expérimentation où la biodiversité peut s’exprimer. Nous aimons transmettre nos passion pour protéger cette belle nature aujourd’hui menacée ».

Les gestes appliqués dans ce jardin

Les derniers événements du jardin

A propos du jardinier

* petites ruches *

Voir le profil complet >

En Bourgogne. Jardin des Petites Ruches http://petitesruches.fr Jardin-rucher : Ruches écologiques, vannerie sauvage, refuges à insectes, bois cordé, plantes mellifères. Le lieu a été créé en 2010  par Céline Locqueville, diplomée de l'Ecole du Paysage de Versailles , avec le souhait que ce lieu soit le plus vivant possible, et qu’il héberge une grande diversité de plantes, d’insectes, d’oiseaux... Nous  souhaitons qu’à la suite d’une visite ou d’un stage, chacun reparte avec un regard nouveau sur la nature. On peut voir ici des ruches écologiques, des refuges et des murs à insectes, beaucoup de plantes, sauvages et ornementales, qui plaisent aux abeilles ; mais aussi des cabanes en bois cordé et toits végétalisés, des palissades et tipis tressés, ... Des stages et visites y sont proposés : Apiculture écologique : s’adressent à toute personne, même complètement novice, qui souhaiterait avoir une ruche dans son jardin pour le plaisir, la pollinisation, et la préservation des abeilles. C’est une apiculture ultra simple et peu coûteuse, avec très peu d’interventions et un matériel très limité. On peut la qualifier en outre d’apiculture ’pédagogique’, puisque l’on peut suivre le développement des colonies à travers une petite vitre à chaque étage de la ruche, sans jamais déranger les abeilles. Les abeilles élevées ainsi ne sont pas agressives, car elles vivent sans stress (on n’ouvre jamais les ruches!). Au cours de deux jours de formation les stagiaires découvrent l’organisation fabuleuse d’une colonie, apprennent tout ce qui est nécessaire pour récolter un essaim, s’occuper d’une ruche, extraire un peu de miel, dans le plus grand respect de l’abeille. Vannerie sauvage : Au cours d’une promenade nous repérons les végétaux que nous offre la nature, tels que la viorne, le houblon, la bourdaine, ...etc. Ce sont des trésors inimaginables, disponibles partout. De retour à l’atelier, nous fabriquons divers objets, tels que des paniers, corbeilles ou nichoirs pour les oiseaux. Je souhaite surtout faire découvrir la richesse qui est dans notre environnement proche, les haies, les buissons et les friches Fabrication de ruches en paille : La ruche de paille est une ruche de pollinisation et de biodiversité, sans récolte de miel. Construction en bois cordé : Esthétique, créativité, beauté, caractérisent le mur de bois cordé. Cette technique se prête bien à la création d'une cabane de jardin, un poulailler, une cloison intérieure. On peut jongler avec la technique et évoluer dans la fantaisie. Que pouvons-nous faire à titre individuel pour soutenir l'abeille ? Accueillir des fleurs au jardin Planter des haies fleuries (pas de thuyas), Semer des carrés de prairies fleuries, tondre moins : tondre des allées et laisser des îlots de pelouse non tondus (trèfle, pissenlit). Installer une petite ruche de biodiversité dans son jardin Réserver un coin de son jardin à l'implantation d'une ruche où les abeilles vivront librement, naturellement : ces abeilles ne seront pas dérangées ni manipulées, et vivront de façon autonome de leurs propres réserves de miel. Ceci contribuera à la préservation de l'abeille, ainsi qu'à la pollinisation des arbres fruitiers et des plantes potagères. Cette forme 'd'apiculture', très différente de l'apiculture de production, peut se pratiquer avec une ruche Warré, une ruche en paille, ou encore une ruche-tronc. Il est essentiel de remettre des ruches dans nos jardins comme cela se pratiquait autrefois, pour permettre une bonne fructification des fruits et des légumes (voir l'exemple intéressant des ruches à Paris). Ne pas utiliser de pesticides (désherbants, insecticides) : jardiner autrement. Préserver les essaims vagabonds : C'est en mai et juin que les ruches se divisent, et que des nuages d'abeilles se déplacent pour trouver de nouveaux logements. Un tel essaim n'est pas dangereux. Vous pouvez nous contacter. Nous ferons notre possible pour placer ces abeilles voyageuses dans une ruchette. Fabriquer des nichoirs pour les abeilles solitaires : Plus accessible à chacun, les 'hôtels à insectes' : vous pouvez facilement bricoler ces abris pour les abeilles sauvages, dites solitaires. Ces abeilles ne piquent pas, et ne font pas de miel, mais sont néanmoins très précieuses et tout aussi menacées que les abeilles à miel.. Beaucoup de ces nichoirs sont installés aux Petites Ruches. Nous leur avons même construit de très beaux 'murs à insectes' spéciaux avec des petites niches de différent diamètres.

Les jardins de * petites ruches *

Les groupes animés par * petites ruches *

* petites ruches *

Ambassadeur

En savoir plus >

36 membres suivent ce jardin

Voir les activités de ce jardin >

Partagez sur les réseaux sociaux :

Membres de ce jardin

  • Photo de profil de Eric
    Eric L
    A intégré ce groupe il y a 2 mois et 2 semaines
  • Photo de profil de Greg
    Greg M
    A intégré ce groupe il y a 3 mois et 1 semaine
  • Photo de profil de Patrice
    Patrice M
    A intégré ce groupe il y a 6 mois et 3 semaines
  • Photo de profil de Claire T
    Jardinier AmbassadeurClaire T
    A intégré ce groupe il y a 8 mois
  • Photo de profil de Julie
    Julie V
    A intégré ce groupe il y a 9 mois

Voir tous les membres de ce jardin >