S'informer : Les Conseils de Noé

Ces fiches conseils expliquent l’intérêt des 10 gestes de la Charte des Jardins de Noé et comment les mettre en pratique.

Trier et réduire – les biodéchets

Les biodéchets sont les déchets issus de ressources naturelles animales ou végétales. Dans le cas des déchets ménagers, ils sont constitués notamment des déchets alimentaires, des « déchets verts » du jardin et des déchets en cellulose (essuie-tout, mouchoir en papier…). On peut y inclure certains papiers et cartons peu traités et sans encre.

Ces biodéchets représentent le tiers de nos poubelles ! C’est donc un gisement considérable qui peut être valorisé via la méthanisation (pour produire du biogaz) ou le compostage.

Dans un contexte d’appauvrissement global des sols en matière organique, le compostage des biodéchets est une solution pour répondre en partie au besoin d’amendement naturel des sols.

Pourtant, leur tri n’est actuellement pas généralisé et une partie de ces biodéchets est encore enfouie ou incinérée (alors qu’ils sont composés de 60% à 90% d’eau. Oui, on brûle de l’eau dans les incinérateurs).

Si les professionnels « gros producteurs » de biodéchets ont l’obligation de trier leurs biodéchets depuis 2012 (obligation élargie en 2016), ce n’est pas le cas pour les particuliers. L’objectif de la loi de transition énergétique pour une croissance verte du 17 août 2015 prévoit pour ces derniers la généralisation du tri des biodéchets pour 2025. (Source : MTES)

Différentes solutions peuvent être envisagées, comme pour les autres catégories de déchets : bacs individuels, containers ou bornes collectives avec tournée de ramassage de camions.

Mais la meilleure solution reste le compostage de proximité, qui évite doublement des transports, celui pour transporter ces déchets depuis le point de collecte jusqu’au centre de traitement puis celui pour redistribuer redistribuer le compost le cas échéant.

 

L’astuce pour réduire vos déchets :

Le meilleur moyen de diminuer sa production de biodéchets, c’est de réduire le gaspillage alimentaire. D’abord, en écho aux conseils pour réduire les déchets plastiques un peu plus haut dans cet article, il faut s’appliquer à acheter la quantité qui correspond à vos besoins réels. Pour cela, le meilleur moyen est de s’affranchir des quantités « imposées » par les produits emballés et d’acheter en vrac la quantité qui vous convient le mieux.

Vous pouvez transformer vos biodéchets en terreau ou en engrais pour votre jardin grâce à un composteur ou à un lombricomposteur. Vous pouvez même mettre en place un composteur collectif avec vos voisins pour fournir à chacun un compost de proximité. Il faut dans ce cas respecter certaines règles de salubrité. Vous pourrez ainsi vous passer d’acheter du terreau en magasin puisque vous produirez votre propre amendement naturel.

Un bon moyen de faire des économies et de mettre en œuvre à la fois le geste 8 de la charte « Jardins de Noé » (j’améliore mon sol naturellement) et le geste 7 de la charte « Maisons de Noé » (je tends vers une démarche zéro-déchet) !

Retrouvez nos conseils pour mettre en place votre composteur sur www.jardinsdenoe.org.

Retrouvez l’ensemble des gestes de la charte « Maisons de Noé » et lancez-vous dans la démarche éco-citoyenne ! Rendez-vous sur le site de Noé pour plus d’informations.

Partagez sur les réseaux sociaux :

Donnez votre avis