S'informer : Les Conseils de Noé

Ces fiches conseils expliquent l’intérêt des 10 gestes de la Charte des Jardins de Noé et comment les mettre en pratique.

Tikku House, la tiny house à la finlandaise

Alors que la population mondiale a dépassé les 7,5 milliards d’individus dont plus de la moitié vit en ville, la question de l’occupation de l’espace urbain et de la densification est l’un des principaux défis de l’architecture moderne.

En effet, l’étalement urbain engendré par la concentration croissante de l’humanité dans les villes entraine disparition, dégradation et fragmentation des habitats naturels et donc l’érosion de la biodiversité à l’échelle globale !

L’architecte finnois Marco Casagrande faisait le constat suivant : « la ville n’est pas conçue pour les humains, elle est conçue pour les voitures ». Qu’à cela ne tienne ! Alors que les discours tendent à pousser de plus en plus la voiture hors des villes et que se pose la question de la manière d’accueillir le flot incessant des nouveaux citadins, il a donc imaginé une maison qui tient dans… une place de parking !

Crédit : Jenni Gaestgivar/Iltalehti

Le premier prototype a vu le jour en septembre 2017 lors de la Helsinki Week Design. Elle a une emprise au sol de 5 mètres de long par 2,5 mètres de large et comporte 3 étages pour une surface totale de 37,5 m2.

Chacun de ces étages est en fait un « module », l’idée est de pouvoir adapter l’aménagement de chaque module (espace de vie, espace de travail, commerce, serre…) selon les besoins du bâtiment.

La construction est très rapide car ces modules peuvent être préfabriqués et il ne reste alors qu’à les assembler sur le site. A cela s’ajoute par la possibilité de monter cette Tikku house n’importe où grâce à sa structure légère en CLT (bois lamellé croisé) et l’absence de fondations (le bâtiment est stabilisé par un bac de sable à la base). Il est même possible d’assembler plusieurs tikku houses côte à côte, plus haut que 3 étages grâce au support qu’elles s’apportent mutuellement.

 

Le premier prototype ne présente pas de cuisine ou d’eau courante mais des toilettes sèches. L’idée de Casagrande est qu’en vivant en centre urbain dense, il est possible de se doucher et de se nourrir à l’extérieur. Il est alimenté en électricité par ses propres panneaux solaires et sa structure auto-isolée lui permet de s’affranchir d’une connexion au réseau d’énergie.

Le coût d’une Tikku house de 3 étages avoisinerait les 40.000$, « c’est le prix d’une voiture », précise Marco Casagrande. La prochaine étape pour lui et ses équipes : élaborer une version connectable à l’eau courante afin de s’approcher davantage du logement conventionnel et avancer vers une production à large échelle de ses différentes combinaisons de modules.

Alors que nous manquons de place pour construire, les parkings sont légions. Ce concept de micro-bâtiment à usage adaptable permet de nous questionner sur le rapport à la ville que nous entretenons. La densification des zones urbaines passera nécessairement par une mutation de notre relation à l’espace. Habiter les places de parking, serait-ce là un compromis d’avenir ?

Partagez sur les réseaux sociaux :

Donnez votre avis