S'informer : Les Conseils de Noé

Ces fiches conseils expliquent l’intérêt des 10 gestes de la Charte des Jardins de Noé et comment les mettre en pratique.

Réduire mon empreinte énergétique – le chauffage

Le chauffage représente la majeure partie de la consommation énergétique d’un logement (67% selon l’ADEME). Il est donc important de réduire le besoin en chauffage de votre logement et d’optimiser son utilisation.

Pour réduire le besoin en chauffage, il existe plusieurs possibilités à des budgets plus ou moins importants selon l’état initial du logement et la performance visée.

Des conseillers « Info énergie » peuvent vous renseigner gratuitement sur les différents travaux possibles et sur les aides financières disponibles. Rendez-vous sur le site http://www.renovation-info-service.gouv.fr/trouver-un-conseiller/step1

 

Réduire son besoin en chauffage : isolation et système de chauffage

La clé de voute, c’est l’isolation. Un logement bien isolé conserve mieux la chaleur produite et permet de réduire la consommation d’énergie et la facture. C’est la priorité absolue si vous envisagez d’investir pour améliorer la performance énergétique de votre logement.

En effet, si vous choisissez d’investir dans un système de chauffage alors que votre logement est mal isolé, vous aurez besoin d’un matériel plus puissant et donc plus cher. De plus, il sera ensuite surdimensionné une fois votre logement isolé or un fonctionnement en sous-régime permanent accélère l’usure du système, augmente sa consommation et dégrade son efficacité.

Enfin, un logement bien isolé est un logement plus confortable ! Plusieurs facteurs influencent la sensation de confort thermique.

  • La température des parois

Un mur froid absorbe la chaleur de l’air ambiant et diminue la température ressentie. Plus la différence de température est grande entre le mur et l’air ambiant, plus la température ressentie diminue. Pour exemple, dans une pièce à 20°C si les murs sont à 14°C, la température ressentie par les occupants de la pièce ne sera que de 17°C.

Une bonne isolation permet d’empêcher la fuite de chaleur à travers les murs et le passage du froid et garanti donc un meilleur confort.

  • Les infiltrations d’air non contrôlées

Faites la chasse aux courants d’air ! Installez des bas de porte entre les pièces froides et les pièces chauffées (garage, cave, parties communes, etc.). Vérifiez également les joints d’étanchéité des portes et fenêtres pour éviter les pertes de chaleur. Souvenez-vous cependant de ne pas obstruer les grilles de ventilation qui sont nécessaires à la bonne qualité sanitaire de votre logement !

  • L’humidité ambiante

Un air trop humide provoque une sensation de froid et un air trop sec entraine un inconfort respiratoire. Pour un confort optimal, le taux d’humidité devrait se situer entre 35% et 60%. Il existe de nombreuses manière de générer de l’humidité : faire sécher le linge, se laver, faire la cuisine… C’est pourquoi il est essentiel de permettre une bonne ventilation de votre logement et de ne pas obstruer les grilles de ventilation. En effet, au delà de la sensation d’inconfort, l’humidité peut engendrer l’apparition de moisissures, favoriser certaines maladies (rhinites, conjonctivites, problèmes respiratoires et articulaires).

 

Bien gérer son chauffage : régulation, programmation et éco-gestes

Parallèlement à la réduction du besoin de chauffage, vous pouvez optimiser votre utilisation du chauffage pour économiser l’énergie grâce à une régulation et une programmation du chauffage.

La régulation vous permet de maintenir la température ambiante de votre logement à une valeur choisie. Si vous disposez d’un thermostat, réduire votre réglage d’1°C peut permettre d’économiser de 5 à 10 % d’énergie (et donc de facture !) selon l’isolation de votre logement.

  • En chauffage central : un thermostat d’ambiance vous permet de prendre en compte la totalité des besoins de votre logement. Il est possible de cibler certaines pièces en particulier en installant des robinets thermostatiques sur les radiateurs. Une sonde extérieure permet aussi d’anticiper les besoins en fonctions de l’évolution de la température extérieure.
  • En chauffage décentralisé: la régulation peut aussi se faire via un thermostat d’ambiance ou via des thermostats intégrés aux émetteurs (radiateurs, convecteurs, sèche-serviette, etc.) de chaque pièce.

La programmation permet ensuite de faire varier la température réglée en fonction du moment de la journée et du jour de la semaine mais aussi lors des vacances ou d’absences imprévues.

Choisissez la bonne température : l’ADEME préconise de régler la température entre 19 et 21°C dans les pièces à vivre (salon, salle à manger, cuisine) et à 17 °C la nuit et en journée dans les espaces peu occupés (couloir, chambre). Pour cela, utilisez les robinets thermostatiques et les horloges de programmation si vos radiateurs en disposent. Dans le pire des cas, vous pouvez installer un thermomètre dans la pièce pour surveiller l’évolution de sa température en fonction de vos réglages. C’est mieux que rien !

En bonus, voici quelques bonnes habitudes à prendre (ou à garder si vous êtes déjà expert(e) de l’économie d’énergie !) qui ne demande aucun investissement financier mais qui vous permettrons de faire des économies :

  • Pour optimiser la diffusion de chaleur, évitez d’encombrer l’espace directement autour des émetteurs de chauffage (meubles, décoration, rideaux, etc.).
  • Veillez à garder également les grilles de ventilation dégagées de tout obstacle pour diminuer l’humidité ambiante. Plus votre logement est humide, plus il consomme de chauffage. Il est très important de permettre à l’air intérieur de se renouveler.
  • Laissez les portes ouvertes afin que l’air circule naturellement des pièces sèches (salon, chambre) vers les pièces humides (cuisine, salle de bain).
  • Si vous ne disposez pas d’un système de ventilation efficace, vous pouvez aérer 5 à 10 minutes par jour : c’est largement suffisant pour renouveler l’air de chaque pièce. Pensez à couper le chauffage le temps de l’aération (pas besoin de chauffer l’extérieur !).
  • La nuit ou lorsque vous n’êtes pas là la journée, fermez rideaux et volets pour réduire les pertes de chaleur des fenêtres.
  • Quand vous vous absentez plus longtemps, pensez à baisser le chauffage en plus de fermer les rideaux et les volets. Si vous êtes absent pour une longue durée, mettez votre chauffage en hors gel.
  • Faites un usage parcimonieux de la hotte de cuisine: elle évacue une grande partie de l’air chaud.

 

Retrouvez les autres fiches pour réduire la consommation d’énergie de votre logement et l’ensemble des gestes de la charte des Maisons de Noé ! 🙂

N’hésitez pas à partager vos idées pour réduire les consommations de chauffage en commentant cet article.

Partagez sur les réseaux sociaux :

Donnez votre avis