S'informer : Les Conseils de Noé

Ces fiches conseils expliquent l’intérêt des 10 gestes de la Charte des Jardins de Noé et comment les mettre en pratique.

Réduire la consommation (et donc la facture) d’énergie de mon logement

Énergie et biodiversité

Vous vous demandez peut-être pourquoi Noé, association de conservation de la biodiversité, vous propose un article sur les économies d’énergie ?

C’est simple, produire de l’énergie engendre un impact sur l’environnement et sur l’écosystème global : occupation d’espace, consommation de ressources, pollution…

Une étude sur les impacts des modes de productions d’énergies renouvelables a été publiée en avril 2017. Pour les plus braves, l’étude en anglais est disponible en accès payant sur Science Direct.

Pour les autres, une synthèse de la FRB (Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité) est disponible, cliquez ici pour y accéder directement.

S’il est incontestable qu’une transition vers les énergies renouvelables est indispensable, il n’existe cependant pas de filière énergétique (renouvelable ou non) qui n’ait aucun impact sur la biodiversité.

Pour la biodiversité comme pour la facture, la meilleure énergie c’est celle qui n’est pas consommée et qui n’a donc pas besoin d’être produite !

Vous pouvez trouver de très nombreux sites d’information sur les économies d’énergie, l’un des plus complet est probablement celui de l’ADEME.

Pour contribuer à la fois à réduire la pression de votre logement sur la biodiversité mais également sa contribution au changement climatique, Noé vous propose quelques conseils et astuces à mettre en œuvre pour réduire votre empreinte énergétique en agissant sur les postes-clés de votre logement.

Les fiches :

Chauffage

Eau chaude sanitaire (à venir)

Multimédia, électroménager, éclairage

 

Pourquoi est-ce important ?

A part pour certains types de chauffages, l’énergie de loin la plus utilisée est l’électricité. En hiver, les consommations électriques augmentent de manière drastique, notamment à cause du chauffage électrique. Les consommations atteignent leur maximum (on parle du pic) entre 18h et 20h. C’est pourquoi il est très important de faire fonctionner au maximum les appareils électriques comme le chauffage, le lave-linge, le sèche-linge, le lave-vaisselle, etc. en dehors de cette période.

C’est d’autant plus important qu’en ces périodes de forte demande d’énergie, il est souvent nécessaire de mettre en marche des centrales thermiques à flammes (très polluantes) d’appoint pour assurer l’approvisionnement national en électricité, ce qui a pour conséquence de rendre chaque kW encore plus polluant qu’en temps normal…

Pour les plus curieux et les amateurs de statistiques, RTE met à disposition un large éventail de données via l’outil éCO2mix : http://www.rte-france.com/fr/eco2mix/eco2mix-consommation

Vous pouvez y observer l’évolution de la consommation d’électricité française en continu, les émissions de carbone générées par la production de cette électricité, comparer avec les historiques de données…

Vous avez des idées à partager pour réduire l’empreinte énergétique des logements ? N’hésitez pas à poster vos suggestions en commentaire de cet article ! 🙂

Retrouvez l’ensemble des gestes de la charte des Maisons de Noé et lancez-vous dans une démarche d’habitat écologique en faveur de la biodiversité !

Partagez sur les réseaux sociaux :

Donnez votre avis