La communauté de communes Coeur d’Estuaire, une collectivité dynamique

La communauté de communes Coeur d’Estuaire est une collectivité du Loire-Atlantique et regroupe les communes de Cordemais, Le Temple-de-Bretagne et Saint-Etienne-de-Montluc.

Localisation_CDE_France Localisation_CDE_estuaire

Motivations

« La biodiversité et plus largement la préservation des ressources naturelles sont au cœur des projets de développement de Cœur d’Estuaire. C’est donc tout naturellement que la communauté de communes a souhaité s’engager dans le réseau des Jardins de Noé. L’objectif étant, à l’échelle de notre territoire, de favoriser, en partenariat avec les services des espaces verts de chaque commune, la préservation de la biodiversité dans la gestion de ces espaces » explique Bernard Moisière, Président de la communauté de communes Cœur d’Estuaire.

Aménagements et actions pour la biodiversité

invitation-confEn mai 2011, le plan d’eau de la Côte de Cordemais devenait le 1er Jardin de Noé à Cœur d’Estuaire, respectant 8 des 10 gestes de la Charte des Jardins de Noé. A cette occasion l’inauguration du parc en Jardin de Noé s’organisait autour d’une visite du parc et d’une conférence à laquelle les habitants été conviés.

coeur_destuaire_jardins_de_noe_10

conference-coeur-estuaire

Aujourd’hui la collectivité compte 4 Jardins de Noé dont le dernier a été labellisé en juillet 2012 : la Pointe de l’île à Cordemais, espace où est implantée la Villa Cheminée, œuvre phare de la biennale d’art contemporain ESTUAIRE réalisée par l’artiste japonais Tatzu Nishi.

Au parc du plan d’eau de la Côte, un compost, le paillage, des nichoirs à canard ont été mis en place et plus aucun produit phytosanitaire n’est utilisé.

coeur_destuaire_jardins_de_noe_eau4 coeur_destuaire_jardins_de_noe_5

coeur_destuaire_jardins_de_noe_friche_1 coeur_destuaire_jardins_de_noe_nid_3

Le plan d’eau s’anime du vol de nombreux palmipèdes, de passereaux paludicoles, de petits et grands échassiers tel la cigogne blanche.
La LPO a en effet installé, à proximité immédiate, une plate-forme de nidification destinée à cette superbe espèce, dont la population se développe depuis plusieurs années en Basse-Loire.
Les trois mares environnantes constituent un remarquable terrain d’observation de la diversité biologique de ces micro-milieux, caractérisés par la présence de batraciens ainsi que d’une petite faune et flore aquatiques.

Sensibilisation auprès des habitants

Afin de sensibiliser les habitants du territoire, la collectivité communique sur le programme par deux principaux supports :

– Dans les magazines communaux et intercommunaux
Une rubrique « Jardiner responsable » paraît dans les magazines de chaque commune (3 à 4 parution par an en fonction des communes). Rubrique faisant écho aux conseils/ articles en ligne sur le site internet des Jardins de Noé. Cette rubrique est ensuite mise en ligne sur le site internet de Cœur d’Estuaire.
Un article (intégré dans un dossier dont la thématique était la biodiversité) sur la lettre d’information de Cœur d’Estuaire, édition intercommunale.

– Sur Internet
Une page dédiée sur le site internet de la communauté de communes Cœur d’Estuaire, également sur les sites des communes de Cordemais et Saint Etienne de Montluc, et une rubrique dédiée dans la page « intercommunalité / environnement » du site internet du Temple de Bretagne
Des kits Biodiversité sont par ailleurs offerts par la commune aux habitants qui inscrivent leur réseau aux Jardins de Noé.

Visiter le jardin du Plan de la Côte de Cordemais.